Entreprise, économie & droit

  • Profession détective Nouv.

    Profession détective

    Fabrice Brault

    • Hoebeke
    • 23 Septembre 2021

    Comment devient-on détective privé? Pourquoi fait-on appel à leurs services? Comment opèrent-ils?Fabrice Brault enquête depuis plus de vingt ans. Après avoir appris les fi celles du métier au sein d'un cabinet spécialisé dans la recherche de personnes disparues, il s'est installé à son compte et est devenu expert en généalogie.Enquêteur acharné, Fabrice multiplie les surveillances et les filatures à la demande de particuliers et d'entreprises. Gardes d'enfants contestées, disparitions de mineurs, soupçons de concurrence déloyale:les affaires auxquelles il se frotte sont variées. Mais son humanité le pousse à se spécialiser dans la recherche familiale. Il se met notamment au service de personnes nées sous X souhaitant retrouver leurs parents biologiques, recherche des héritiers dans le cadre de successions complexes et réalise des arbres généalogiques.À partir de son quotidien, Fabrice nous livre un document rare sur une vie passée à aider ces gens en quête de vérité. Des archives privées et publiques à la lecture de tests ADN, nous découvrons ses méthodes pour arriver à réunir ces familles ou à éclaircir les zones d'ombre de leur passé.Loin des fantasmes récurrents sur les détectives privés, Fabrice Brault déchire le voile de cette profession opaque. En nous racontant les enquêtes auxquelles il a participé, il nous fait part de témoignages émouvants et intimes, dévoilant ainsi une facette inédite de son métier.

  • L'impact de l'écologie politique dans le paysage politique français depuis 1968. L'auteur raconte comment l'écologie s'est installée comme un grand courant de pensée politique, entre la gauche et la droite. L'histoire des écologistes, Verts ou non, permet d'éclairer leurs débats, leurs propositions et leurs pratiques d'aujourd'hui.

  • Sur Facebook, se croisent Diane, Vincent, Alice, Mike, Sylvia, Martin, Bob le Chat, Simon, Paul, Marie Mie, la narratrice, et les autres. Des hommes, des femmes, des natifs du numérique, des trentenaires nostalgiques, des networker militants, des intermittents sans spectacle, des no-life : tous ensemble dans l'aire du jeu, s'amusent, s'aiment, crânent, tâtonnent, mâtent, travaillent, militent, partagent, s'agrègent, se rencontrent et se fâchent. Chacun y a droit à son quart d'heure de gloire, à sa vitrine dans l'écran. Facebook est leur domiciliation fixe, le territoire de leur ennui aussi.

    A travers ces différents personnages, l'auteur analyse par le trou de la serrure le phénomène de ce réseau social et l'étonnante addiction qu'il provoque chez plus de cent soixante quinze millions de « moi » dans le monde dont cinq millions de Français ! Qui sont ces gens dans la vitrine, et que font ces « amis » ainsi réunis, pour le meilleur et pour le pire ? Facebook, est-ce l'ère du vide ou de l'intelligence collective ?

    Entre fiction et document, Facebook Et moi! Et moi! Et moi! est un portrait humoristique, partial et subjectif de ce théâtre numérique, une photographie de l'air du temps illustrée par les dessins de Jean-Marc Dumont.

  • Vous vous souvenez de ces panneaux 4 x 3 mètres placardés dans toutes les villes du monde et montrant une peau tatouée «HIV positive» ? Et de toutes ces immenses photos de reportages estampillées du logo «United colors of Benetton» ?
    Ces campagnes publicitaires ont partout soulevé des polémiques passionnées, elles ont été interdites dans plusieurs pays, elles ont été exposées dans les grands musées.
    Oliviero Toscani, le créateur de toutes ces campagnes, répond ici à toutes les critiques et développe ses propres conceptions de l'art publicitaire. Pour lui, la pub rose, élitiste, sexy, jeune, joyeuse, «la pub svastika» avec ses budgets colossaux, ses milliers de pages de journaux et ses clips bienheureux, a fait son temps.
    Elle n'invente plus rien, elle ne joue aucun rôle social, elle radote.
    Oliviero Toscani annonce la venue d'une publicité qui interroge la société, mène campagne, fait du tapage. Une publicité qui redevient un média actif, un art polémique, qui défend des grandes causes.
    Il raconte sa première campagne «Qui m'aime me suive» pour les jeans Jésus à Rome. Il retrace ses rencontres avec Fiorucci, Benetton, Claudia Schiffer, l'aventure de ses catalogues photographiés dans les rues de Gaza, ses discussions avec Act Up, et nous offre un portrait virulent du monde publicitaire.
    Toscani prend date contre ses détracteurs : toute la publicité est à réinventer.

  • 100 images qui ont fait scandale invite à redécouvrir des affiches de cinéma, des pochettes de disque, des oeuvres d'art contemporain, des clichés truqués, des publicités, des jeux vidéo ou encore des dessins de presse, ayant tous fait l'objet de condamnations, d'anathèmes, d'autodafés, de manifestations, de débats et autres formes d'émois. Emmanuel Pierrat, avocat spécialiste de la censure, propose un parcours érudit mais accessible, joyeux et tragique, à travers une centaine d'images relatives à la sexualité, la religion, la politique, le pouvoir, la science ou encore la santé. Des fesses de Polnareff aux campagnes de Benetton, des illustrations de L'Assiette au beurre à celles de Charlie Hebdo, en passant par Picabia, ce sont autant d'histoires d'images et d'artistes édifiantes, servies par une plume alerte et une iconographie parfois oubliée ou à jamais inscrite dans notre imaginaire collectif.

empty