Fantasy & Science-fiction

  • Comptines assassines

    Pierre Dubois

    • Hoebeke
    • 10 Avril 2008

    S'emparant de la littérature des contes qu'il connaît sur le bout des doigts, Pierre Dubois nous en offre une nouvelle version tour à tour drôle et terrifiante, où l'extrême noirceur s'installe progressivement au fil des récits. Comme un poisson dans l'eau au " royaume des abîmes ", l'auteur prend un malin plaisir à ressusciter Dracula, Barbe Bleue ou ce bon vieux Croquemitaine, plus cruel que jamais, livré aux soins d'un Sherlock Holmes à la retraite ressassant ses souvenirs dans la pénombre de sa bibliothèque. Pire, les créatures les plus bienveillantes sont elles aussi soumises à ce traitement démoniaque. Et voilà le sympathique Chat botté de Perrault rhabillé en serial killer, ou Blanche Neige jetant aux êtres de la nuit un prince charmant enamouré. Inquiétantes et irrespectueuses, ces Comptines assassines, nourries d'un vocabulaire envoûtant, sont d'autant plus ensorcelantes que relatées avec un raffinement qui laisse à l'imagination tout loisir d'envisager l'invraisemblable.

  • Camille Renversade, jeune illustrateur de talent tout juste sorti de la fameuse Ecole de dessin Emile Cohl de Lyon, aurait aimé faire partie de ces expéditions, composées de scientifiques, chercheurs, photographes, dessinateurs et accompagnés de guides et porteurs locaux qui, jusqu'à la fin du XIXe siècle partirent à la découverte de nouvelles contrées éloignées à la recherche d'animaux ou de plantes inconnus. Il aurait aimé au retour, organiser des conférences, exposer des échantillons dans les cabinets de curiosités des musées et publier des comptes-rendus comme autant de carnets d'exploration.
    Mais aujourd'hui, que peut-on espérer découvrir qui ne le soit pas déjà ? Comment retrouver l'ambiance de ces voyages à l'ancienne, comment découvrir des trésors merveilleux et vers où et quoi orienter ses recherches ?

    Il se tourne alors vers les seuls êtres qui restent encore à découvrir : les animaux fantastiques et la seule science qui leur soit consacrée : la cryptozoologie, dont le créateur du terme est le zoologue belge Bernard Heuvelmans.
    Une science qui tente d'étudier objectivement le cas des animaux seulement connus par des témoignages, des pièces anatomiques ou des photographies, tels le yéti, les monstres marins, et autres dragons.

    Mais comment monter une telle expédition ? La seule solution pour Camille Renversade est de se créer une expédition à sa mesure en l'inventant purement et simplement.
    Il prend alors comme compagnon pour ce voyage en imaginaire l'éminent spécialiste des êtres surnaturels : Pierre Dubois.

    Voici donc Dragons et chimères, carnets d'expédition : Le résultat est étonnant. A la façon d'un vrai carnet d'expédition, que l'on aurait retrouvé dans un tiroir du muséum d'histoire naturelle, Camille Renversade et Pierre Dubois à travers les photographies vieillies qui nous montrent des décors de musée, les membres des expéditions en portraits ou en situation, des dessins et études de fragments et de squelettes de l'un et les textes de l'autre, nous entraînent dans deux expéditions.
    La première, partie en Afrique à la recherche de dragons, échappera de peu au Basilic et son regard pétrifiant et rapportera un des plus beaux spécimens de squelette de dragon. La seconde dans les lointaines Indes, où les membres de l'expédition seront aux prises avec des harpies, croiseront des licornes et autres chimères.

  • Cette Encyclopédie amoureuse des vampires proposée par la vampirologue Katherine Quénot, agrémentée d une illustration gothique de John Bolton, est une frissonnante promenade dans le monde des vampires.
    Une promenade à la fois ludique et savante, jalonnée de nombreuses références littéraires qui témoignent de la force du mythe.
    Le livre ouvre sur le fameux baiser du vampire étreinte d Eros et de Thanatos qui selon l auteur sont les deux mamelles du vampirisme.
    Place est ensuite donnée à Lilith, démon femelle et vampire dont le mythe qui traverse de nombreuses traditions, remonte à plus de 4 000 ans. Lilith est l ancêtre de toutes les femmes vampires particulièrement bien représentées dans la littérature du XVIIIe siècle à nos jours.
    Continuons notre promenade et nous aurons la surprise de découvrir que, de l union d une mère humaine et d un père vampire, peut naître un dhampire qui, mû par la haine de son géniteur, se transformera en chasseur avisé de vampires...
    Si au terme de votre lecture, la fascination l emporte, vous apprendrez que la consultation du Livre secret d Abramelin le Mage vous permettra peut-être de devenir vampire à votre tour.
    Si au contraire, la répulsion vous anime, un attirail anti-vampire vous sera dévoilé sous la forme d un petit et d un grand rituel!

  • La rose et la bague

    Thackeray W M.

    • Hoebeke
    • 21 Octobre 2000

    La Rose et la Bague, le meilleur des contes de Noël de William M.
    Thackeray, écrit en 1854, met en scène rois usurpateurs et mesquins, princesse stupide et imbue d'elle-même, affrontements entre royaumes voisins. Manipulés à distance par la fée Réglisse, personnage capital du récit, tous les interprètes de cette pantomime opèrent de brusques et grotesques palinodies sous l'emprise de deux objets magiques : une rose et une bague. Dans cette fable sur l'exercice du pouvoir, W.
    M. Thackeray use de tous les ressorts du conte de fées (apparitions, métamorphoses, destinées et amours contrariées) pour dépeindre avec humour et dérision un univers où tout est possible, où l'imagination et l'inventivité peuvent se débrider avec allégresse.

empty