Littérature traduite

  • Nazisme et ésoterisme

    Ernesto Milá

    • Pardes
    • 17 Mars 2008

    " le nazisme ne fut pas un phénomène exclusivement politique : ce ne furent pas les causes économiques ou politiques qui suscitèrent l'avènement du nazisme; elles ne firent qu'aplanir le chemin : il y eut à l'intérieur du nazisme un combat entre forces démoniaques et forces traditionnelles; celles-ci gardèrent l'espoir d'améliorer le régime et de rectifier certaines de ses positions extrêmes.
    Ces forces traditionalistes se virent dépassées par les événements et entraînées par eux. " telle est une des conclusions auxquelles parvient l'auteur de nazisme et ésotérisme, après avoir étudié les péripéties de la société thulé, la personnalité et le rôle d'hommes aussi représentatifs que rudolf von sebottendorff, adolf hitler, alfred rosenberg ou otto rahn. se situant délibérément sur un plan historico-ésotérique (et non politico-historique), ernesto mils s'est efforcé de discerner et d'analyser les courants ésotériques présents au sein du nazisme et l'influence qu'ils purent exercer sur le régime hitlérien.

  • écrits sur franc-maçonnerie

    Julius Evola

    • Pardes
    • 11 Février 2008

    La franc-maçonnerie revient souvent au premier plan de l'actualité, si bien que plus personne ne peut ignorer quelle influence elle exerce sur la vie politique, locale et nationale.
    On n'a pas oublié les activités de la " loge p. 2 ", en italie, et, en france, on se rappellera les affaires autour du tribunal de nice. l'opinion publique a ainsi été amenée à s'interroger sur l'identité de la franc-maçonnerie, sur sa problématique fonction de société de pensée. mais ce ne sont évidemment pas ces aspects que privilégie julius evola. parus entre 1937 et 1942, ses huit articles ne relèvent pas plus de l'apologie que du dénigrement systématique.
    Abordant des questions comme le symbolisme maçonnique, l'illuminisme, la préparation intellectuelle de la révolution française, l'arrière-plan de la guerre d'espagne ou les rapports supposés de descartes avec les rose + croix, ils se veulent à la fois une enquête historique et une contribution à l'étude d'un domaine initiatique. ces articles d'evola sont précédés d'une introduction de renato del ponte, dans laquelle, notamment, il s'interroge sur la validité de la distinction guénonienne entre "initiation virtuelle" et " initiation effective ".
    De nombreuses notes historiques et documentaires, dues à renato del ponte et au traducteur, complètent les articles. en fin de volume, figurent une biographie critique raisonnée, établie par renato del ponte, et une étude du traducteur sur un "contre-révolutionnaire intégral", léon de poncins, auquel evola lui-même se référait fréquemment. voilà un recueil qui ne manquera pas d'intéresser le lecteur, spécialiste ou non de ces questions, désireux de réfléchir sur le rôle et le destin de la franc-maçonnerie.

  • Le Nibelungenlied (" Chant des Nibelungen ") est la seule grande épopée nationale qu'aient produite les peuples de l'Europe depuis l'Antiquité.
    Il appartient non seulement à l'Allemagne, mais aussi à tous les pays qui ont été peuplés ou occupés par les tribus germaniques car il renferme les traditions héroïques des Francs, des Burgondes et des Goths. On y trouve encore le souvenir des anciens mythes originaires de l'Asie.
    Ce premier tome rapporte comment le jeune héros Siegfrid, illustre pour avoir tué le dragon et s'être emparé du trésor des Nibelungen, s'éprend de la belle Kriemhilt.
    Pour obtenir sa main, il s'engage à assister son frère Gunther pour conquérir Brunhilt. Grâce à la Tarn-Kappe (" chappe d'invisibilité "), il fait triompher Gunther de la vierge guerrière et obtient Kriemhilt comme épouse.
    Il doit aider une seconde fois Gunther, Brunhilt refusant de souscrire à ses devoirs d'épouse. A la faveur de la Tarn-Kappe, Siegfrid se substitue à Gunther dans la chambre nuptiale, dompte la Walkyrie et lui dérobe sa ceinture de soie et son anneau dont il fait présent à Kriemhilt.
    Lors d'une querelle entre les deux reines, Kriemhilt reproche à Brunhilt d'avoir appartenu à Siegfrid avant d'être à Gunther. Outragée, Brunhilt recherche Hagene de Troneje pour sa vengeance. Sachant surprendre le secret de l'invulnérabilité de Siegfrid, Hagene le tuera lors d'une partie de chasse.
    Quoique colorée par le reflet des idées chrétiennes et chevaleresques du Moyen Age, cette épopée présente une peinture unique des moeurs et des sentiments de la Germanie primitive.
    C'est une production si importante que Goethe a cru pouvoir dire qu'il n'était permis à personne de ne pas la connaître.

  • Le Nibelungenlied nous touche finalement de plus près que l'Iliade ou l'Enéide car il est le produit des facultés poétiques de cette civilisation qui a contribué à fonder notre culture, à un degré que nous ne mesurons pas toujours exactement.
    Aujourd'hui, l'épopée est devenue un " grand thème ", légèrement gauchi par l'adaptation qu'en fit Richard Wagner et, finalement, pervertie par les " lectures " que se plurent à en tirer des commentateurs plus scrupuleux des niaiseries modernes que de l'héroïque barbarie des vieilles poésies.
    Ce second tome suit Kriemhilt dans la poursuite de son oeuvre vengeresse ; comment elle accepte d'épouser Etzel, le roi des Huns (Hiunen), afin d'attirer ensuite Gunther et les guerriers burgondes en son nouveau royaume pour les faire successivement attaquer par les Huns, par le margrave Ruedigêr et par les gens de Dietrîch de Berne ; comment elle sait, enfin, se faire livrer le meurtrier de son époux, Hagene de Troneje, dernier survivant de la troupe des Burgondes...
    Après avoir fait décapiter son frère Gunther, elle abat elle-même, sauvagement, la tête de Hagene, avec l'épée de Siegfrid. Enfin, horrifié, un vassal de Dietrîch, le vieux Hildebrant, donne à Kriemhilt le terrible coup qui la fera gésir " presque coupée en deux ". Et c'est ainsi que l'on vit ensuite chevaliers, femmes et nobles varlets pleurer la mort de ceux qu'ils avaient aimés.
    Voilà longtemps que ce chef-d'oeuvre de l'humanité n'était plus accessible au public.
    Cette nouvelle édition vient combler une lacune inexpliquée. D'aucuns sauront reconnaître dans ces pages l'expression des vertus restées en friche dans leur esprit épris d'aspirations sauvages, et ils en éprouveront de la joie.

empty