Albin Michel

  • Au fil des mois et des saisons, Fred Bernard scrute, dessine et commente la fourmillante vie de son jardin : fleurs, arbres, batraciens, insectes, oiseaux ... et leurs interactions dans cet écosystème miniature. Avec ses aquarelles prises sur le vif et ses notes précises et documentées (mais non dénuées d'humour), Fred Bernard se fait tout à la fois entomologiste, naturaliste, zoologue... et jardinier patient, curieux et aimant les expérimentations. Profiter de la terre fertile, porter attention à la lumière, aux couleurs, à la chaleur, organiser et prévoir ... l'art de jardiner est complet.
    Des extraits de textes littéraires et des vues de lieux emblématiques de Bourgogne enrichissent cette année d'observation. Reproduit en facsimilé avec ses accidents heureux, ce carnet d'un voyageur immobile ravira tous les amoureux de la nature et des jardins authentiques.

  • Cornélia, une jeune fille aveugle, grandit dans un orphelinat aux côtés de Jack, son corbeau, et de son amie Virginia. Un jour, dans une sombre forêt où se dressent des ruines mystérieuses, Cornélia parvient à retirer de son socle de pierre un anneau d'or pourtant inamovible. Elle développe alors d'inquiétants pouvoirs... Sous prétexte de la désensorceler, le mystérieux Génius l'emmène avec lui au loin, l'arrachant à ses amis chers.
    Quand Virginia peut quitter l'orphelinat, elle chevauche à travers le monde avec Jack pour retrouver Cornélia... et découvrir son terrible destin.

  • Des couleurs mystérieusement tombées du ciel, des animaux ternes et gris, un joyeux partage qui s'organise... et un caméléon si lent qu'il arrive bon dernier : restera-t-il quelques gouttes pour lui ?
    Ce texte léger, tout en rimes, est la réinterprétation d'une légende africaine remarquablement mise en images : les animaux de toutes sortes sont peints avec une grande finesse et peuplent les tableaux flamboyants. Les teintes tour à tour denses, sourdes et éclatantes illuminent des cadrages originaux et variés, et nous offrent une fête visuelle colorée.  À partir de 4 ans

  • King Kong

    ,

    Qui ne connaît pas King Kong, ce gorille géant créé par le scénariste cinéaste Merian C. Cooper en 1933 ? Fred Bernard reprend la trame de cette histoire populaire en alternant point de vue d'un narrateur et point de vue de Kong. Seul animal survivant d'une île que les animaux de son espèce ont saccagée, il cohabite avec un groupe d'humains qui, craignant son appétit dévastateur, se sont ménagés un territoire verdoyant et protégé.
    Dans cette version qui revisite avec originalité les thèmes habituels de « bestialité, sauvagerie de la nature, mondes perdus », Ann, la jeune comédienne offerte en offrande, comprend instinctivement la bête, sa solitude, son exclusion, sa méconnaissance du monde, sa souffrance d'être devenu une attraction. Elle aide Kong à s'enfuir, en vain, consciente qu'ils sont tous deux semblables, objets dans une société de spectacle et de consommation inégalitaire.

  • Dans un pays enneigé, où règne un roi dur et injuste, sévit une terrible malédiction qui frappe les enfants nés la même année que l'unique héritier. Les uns après les autres, année après année, les enfants disparaissent et on n'entend plus jamais parler d'eux. Anya fait partie de cette génération perdue. Privée de son frère jumeau, enlevé bébé, la jeune fille grandit en compagnie de son tigre blanc, la rage au coeur. Menacée, elle est bien décidée à affronter le danger lorsque celui-ci se présentera. Un jour, enfin.
    Il sera question d'une sorcière aux yeux blancs qui crache le feu, d'une prémonition qui scelle les destins, d'une évasion et d'une révolte menée par une armée d'animaux sauvages.

  • Quand la forêt où vivent la famille et les amis de Igui brûle, ils doivent la quitter et découvrent alors d'autres dinosaures immenses, dangereux et carnivores. Igui, le petit dryosaure (lézard des arbres), grâce à son humour, parviendra à se lier d'amitié avec le grand Rex, le tyrannosaure, et saura prouver l'utilité des petits auprès des grands.
    L'album aborde des thèmes forts qui invitent au dialogue : les rapports entre grands et petits, garçons et filles, violence et protection, brutalité et humour, exclusion et entraide...

  • Rose est élève danseuse dans un opéra. Le jour où elle trouve dans une malle du grenier un automate démonté, commence une belle histoire de patience, de volonté et d'amitié. Et quand Hermès l'automate-danseur, unique et perfectionné, est enfin remonté, le plaisir de danser couronne tous les efforts.
    Les somptueuses illustrations de François Roca nous entraînent parmi les vestiaires, les greniers et les salles de danse pour une visite enchantée d'un opéra. Ses tableaux, tout en jeux de lumières, suivent la simplicité et la douceur du texte ; ils restituent les gestes et postures des danseuses ainsi que l'ambiance mystérieuse d'un lieu entièrement dédié à la danse.

  • Fin XIXe, sur la scène d'un concours d'histoires vraies ou presque, Tomé raconte son histoire.
    Une aventure palpitante, fournie, incroyable, où se succèdent les épisodes : le naufrage en Asie, la mort de son père marin, son accueil chez un vieux samouraï aveugle qui deviendra son maître et lui apprendra tous les secrets des techniques de combat, son amour pour la fille du vieillard, l'île invisible des terribles Guerriers-Démons qu'il lui faudra combattre.
    De l'amour, de l'exotisme, des combats. Fred Bernard a retrouvé sa verve de conteur pour narrer cette aventure mouvementée et François Roca a su traduire en images la beauté des personnages (à admirer, l'élégance des tatouages sur la peau de la belle Tomo), la finesse des paysages japonais, et la violence des démons. Sa palette de couleurs s'est approfondie et ses lumières nous plongent, alternativement, de la salle de spectacle à la nature avec une dextérité exemplaire.

  • Spirit le singe et Dino le perroquet vivent au Cirque d'Hiver. À eux deux, ils en ont vu, des choses, mais pas forcément les mêmes ! Dino est sûr de lui : un fantôme hante les lieux...
    Les deux amis n'ont en commun que l'affection qu'ils éprouvent l'un pour l'autre : Spirit est taquin, lecteur et terre à terre, Dino est superstitieux et boudeur. Ils vont mener l'enquête (le fantôme existe-til ?) auprès des animaux du cirque, corroborant les rumeurs et les pistes. La narration est alternée, Dino puis Spirit racontant chacun leur tour les étapes de l'enquête. Ils nous entraînent dans une visite du prestigieux Cirque d'Hiver, jusqu'à la représentation du soir avec le clou du spectacle : Marina Ants, la dresseuse de fourmis...

  • En 1914, alors que René est à peine adulte, la guerre éclate. Dans les tranchées, il se remémore son enfance, quand il rêvait de devenir aviateur, et, parallèlement, écrit des lettres à sa mère dans lesquelles il raconte son quotidien de poilu. Il parle également des combats aériens, de sa passion pour l'aviation, qui l'aide à tenir le coup...
    Le texte tout en pudeur de Fred Bernard, qui alterne lettres et souvenirs, évoque avec justesse les destins brisés par la guerre. Les illustrations d'Émile Bravo, en deux ambiances, font le lien entre le monde de l'enfance et celui de la guerre, et apportent la poésie nécessaire pour lire cette histoire.

  • Anouketh nous emmène en Égypte, au temps des pyramides. La petite Anouketh rentre de l'école très énervée.
    Les mini-dieux à tête d'animaux et une momie, peints sur les fresques de sa chambre, prennent vie et essaient de comprendre ce qui lui arrive tout en lui changeant les idées. C'est sans compter les apartés sarcastiques de petites fourmis rouges, qui accompagnent les enfants au bord du Nil...
    Anouketh est en colère car sa maman va avoir un bébé ! Le bébé par-ci, le bébé par-là, ça suffit ! De rage, elle jette une grosse pierre dans le Nil... et tombe avec ! Plus de peur que de mal, son papa la secourt et la ramène à la maison. Anouketh, entourée de ses parents, est rassurée et se prépare à devenir grande soeur.

  • « On a enlevé notre reine ! » Ce cri résonne dans ma tête comme dans celle de milliers de fourmis et dans les galeries de la fourmilière. Notre reine, notre mère à tous, a disparu dans l'épaisse forêt tropicale qui nous entoure. Autant chercher une aiguille dans une meule de foin, dira-t-on ! Et c'est moi, Mandibule de savon, qui suis chargé de l'enquête. Je suis à la fois détective et représentant de la loi de la jungle au sein de la tribu des fourmis rouges. Ma mission : mettre la patte sur celui et celle qui a enlevé notre très chère reine pendant la nuit.

  • Dans un pays imaginaire, un régime totalitaire s'impose par la terreur, étouffant toute tentative de rébellion. Volodia, Eugenio et les joueurs de l'ancienne Équipe Nationale de rugby doivent affronter celles des Aigles Frères, l'Équipe officielle du pouvoir. Sommés de se coucher, ils décident, malgré les risques de représailles et les menaces de mort, de gagner le dernier match, coûte que coûte. La rage au coeur.

  • « Monsieur Moisange ? Un drôle d'oiseau, cet homme-là... » Beaucoup le pensaient, mais rares étaient ceux qui osaient le dire. En dehors de ses collègues, Pierre Moisange ne voyait que sa mère, oiselière sur les quais du Louvre.
    Pierre vivait seul, appelait tout le monde Coco, était séduisant et célibataire. Il n'était plus un jeune homme, mais tous les matins, il faisait des exercices, accroché à une barre qu'il appelait "son perchoir". « Ah si je pouvais voler. » avait l'habitude de dire Pierre. Et c'est ce qu'il faisait chaque nuit, dans ses rêves, en compagnie d'une belle inconnue aux yeux vert colibri. Puis un matin, le rêve fut exaucé : deux ailes avaient remplacé les deux bras de monsieur Moisange. Jusqu'où allaient-elles le porter ?

  • Fred Bernard et François Roca fêtent leur 20 ans de collaboration :
    Une oeuvre commune de 22 albums (qui débute avec La Reine des fourmis a disparu, 1996, jusqu'au Fantôme du Cirque, octobre 2016), couronnée par un Goncourt jeunesse, un prix Baobab et une foule d'autres prix.
    Cet ouvrage se compose d'une interview de Lucie Cauwe sur leur parcours et leur manière de travailler ensemble, de 22 chroniques détaillées pour 22 albums avec descriptif, mots-clés, pistes de lecture, prix obtenus, visuel de couverture et reproduction pleine page d'une illustration, d'un abécédaire permettant d'expliquer leurs influences, leurs questionnements, leurs parti-pris, de leur bibliographie, des liens internet et des références (le tout dans une mise en page soignée).
    Cette rétrospective passionnante retrace la richesse et la diversité de leur travail : la variété des styles littéraires (enquête, pièce de théâtre, correspondance, souvenirs...), des univers (Metropolis, jungle africaine, Inde, Moyen Âge, plaines indiennes, monde du cirque et du freakshow...), des sujets abordés sans jamais éviter les thèmes délicats (le handicap, la différence, la folie destructrice des hommes...). Au fil des années, Fred Bernard et François Roca ont ancré un genre dans le paysage de la littérature jeunesse : l'album pour les grands, toujours en glorifiant le voyage, la quête initiatique, le dépassement de soi, et avec le souci de restituer la complexité du monde, via des enfants ou des adultes, héros et héroïnes forts.

  • C'est un splendide étalon noir.
    Il est " cheval vêtu " chez les indiens des plaines d'amérique, il est " soleil noir " chez les conquistadors espagnols. il vit deux aventures épiques et extraordinaires, imaginées par fred bernard et françois roca.

empty