13e Note

  • American desperado

    ,

    • 13e note
    • 23 Octobre 2013

    Ce livre retrace l'histoire intense et prenante de John Riccobono alias Jon Roberts. Né dans la famille Gambino, affiliée à la Mafia new-yorkaise, il a 7 ans quand il est pour la première fois témoin d'un meurtre - en l'occurrence commis par son père. Suivant la voie qu'on lui a tracée, il fait ses armes comme soldat du clan Gambino puis s'engage dans les marines et donne libre cours à sa sauvagerie naturelle au Vietnam.
    On le retrouve à 22 ans à New York, où il supervise le racket des boîtes de nuit pour ses oncles. La vague disco/cocaïne va lui donner des idées et lui faire découvrir Miami, où il devient en quelques années l'un des correspondants les plus actifs du cartel de Medellín, écoulant de 50 à 100 kg de poudre par mois. Son carnet d'adresses se lit comme un bottin mondain d'un genre particulier : Manuel Noriega, Richard Pryor, O.J Simpson, Meyer Lansky, Richard Dreyfus, Pablo Escobar...Au volant de voitures de luxe, entouré des plus belles femmes, il est aussi charmant qu'amoral et meurtrier.
    Partageant son lit avec un cougar de 100 kilos, il est accompagné d'un garde du corps baptisé « la Chose » à qui il fournit des stéroïdes destinés à ses chevaux de course. Scrupuleusement documenté, ce livre écrit en collaboration avec Evan Wright permet non seulement de découvrir la vie d'un criminel extraordinairement audacieux, mais aussi de plonger dans l'une des périodes chaotiques de l'histoire de l'Amérique.
    Un beau matin de 1986, le FBI fait une descente chez Jon Roberts. S'ensuit une cavale qui durera 5 ans. Pris, Jon bénéficiera d'une peine réduite en échange d' informations. Emporté par un cancer le 28 décembre 2011, il n'aura survécu que deux mois à la publication de ses Mémoires.

  • Hold up

    Patrick O'Neil

    Ce récit autobiographique mené tambour battant commence par la fin. L'histoire se déroule à San Francisco dans les années 1980. Ce polar met en scène un couple marginal (Patrick et Jenny), éperdu d'amour et accro à l'héroïne. Un jour, en état de manque, Patrick décide de braquer un théâtre. Le pouvoir de l'arme à feu, l'appel d'une vie stimulante et de l'argent facile poussent Patrick à commettre de nouveaux hold-up pour acheter sa dose et celle de sa douce. Banques, cinémas, distributeurs automatiques, tout y passe et les déguisements s'accumulent : fausses moustaches, fausses queues de cheval, uniformes divers. Entre deux scènes de braquage, Patrick O'Neil revient sur les moments clés de son enfance et de son adolescence, jusqu'au moment où plus rien d'autre n'a compté que l'héroïne. Revisitant les thèmes du hold-up, de l'addiction et de la passion, O'Neil offre un livre très noir - et romantique à mourir.

empty