La Tengo

  • Balance dans les cordes

    Jérémie Guez

    • La tengo
    • 25 Février 2012

    Tony est un jeune boxeur; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité.
    Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers...
    Balancé dans les cordes est le second roman de Jérémie Guez, l'auteur de Paris la nuit.

  • Paris la nuit

    Jérémie Guez

    • La tengo
    • 5 Février 2011

    Abraham est un petit dealer du quartier de Belleville où il a grandi. Il passe ses journées à la recherche de clients et traine le soir dans les bars. Un jour, il voit une occasion unique de s'émanciper de son quotidien en braquant une salle de jeux illégale. Il monte le coup avec ses amis du quartier.
    Dans ce roman écrit à la première personne au style nerveux et incisif, Jérémie Guez se glisse dans la tête d'un jeune homme qui se destine à une carrière de gangster. Il dresse en toile de fond un Paris parallèle où l'on dort le jour pour s'éveiller la nuit.

  • Du vide plein les yeux

    Jérémie Guez

    • La tengo
    • 6 Novembre 2013

    À 30 ans passés, Idir s'est improvisé détective privé - seul travail qu'il ait trouvé après un malencontreux séjour en prison. Parmi sa clientèle, des gros bonnets du CAC 40, qui lui confient leurs affaires en tout genre. Alors qu'il manque d'argent, Idir se voit proposer deux enquêtes en parallèle : il doit retrouver une voiture volée et remettre la main sur un étudiant des beaux quartiers qui semble avoir fugué. En fouillant dans le linge sale des puissants, Idir va découvrir que derrière cette disparition se cachent des enjeux économiques qui le dépassent. Et l'enquête de routine va se transformer peu à peu en une partie de billard risquée, dans laquelle il faudra garder les yeux bien ouverts et parfois s'affranchir des règles.

  • Fractale

    Marin Ledun

    • La tengo
    • 26 Février 2011

    Fin de journée à SAUDIS Corporate, cabinet de conseil en placement de produits financiers. Un message d'alerte incendie est lancé. Six employés, trois hommes et trois femmes, gagnent le troisième sous-sol, conformément aux indications. Ils pensent à un exercice de sécurité. Mais quand les portes de l'ascenseur se referment derrière eux, ils réalisent qu'ils n'ont plus aucun moyen de remonter. Commence alors une attente épuisante où l'exercice se révèle être un jeu sordide dont chacun devra trouver les règles pour survivre.

  • Il est mort le poète

    Marcus Malte

    • La tengo
    • 15 Octobre 2011

    1994. Antoine Simiac, surnommé « le poète », est un jeune et charismatique leader d'un parti de gauche. Son ascension vers les sommets de l'état est fulgurante. Mais quelques mois avant l'élection présidentielle, qu'il avait toutes les chances de remporter, Simiac est assassiné.

    Son meurtrier, François Mastrado, est arrêté et écroué. Cependant, doutes et questions subsistent : cet homme a-t-il vraiment agi seul et de son plein gré ? L'a-t-on manipulé ? Qui avait réellement intérêt à éliminer le poète de la course au pouvoir ?

    Lorsque, dix-sept années plus tard, l'assassin sort de prison, l'heure est peut-être venue d'obtenir des réponses et de solder les comptes.

  • Paris, 7ème arrondissement - Champ de Mars. Une adolescente découvre le corps inanimé d'un homme d'origine asiatique au pied du Mur pour la Paix. Signe distinctif accroché à la veste de la victime : cinq pin's à l'effigie d'Elvis Presley. Lorsque Mona Cabriole, la reporter de Parisnews, arrive sur la scène du crime, le corps a disparu et la police fait le plus grand silence sur cette affaire. Alors que l'AFP reprend la thèse officielle du « simple malaise » d'un touriste, Mona suit une piste improbable qui va la mener au King en personne. Plongeant dans les dessous du quartier le moins rock de la capitale, elle entrevoit un scoop inouï.

  • Gueule d'ange

    Jean-Marc Pitte

    • La tengo
    • 1 Novembre 2009

    " L'ogre vert venait d'accepter la mission que lui confiait le prince rabougri (sauver à sa place une princesse prisonnière d'un dragon), quand les pneus de la Kangoo firent crisser les graviers de la cour.
    J'ai attrapé la zapette, j'ai figé l'image sur l'écran et j'ai pris le fusil. Je l'avais préalablement chargé. J'ai lentement fait le tour du canapé sur lequel j'étais assis. J'ai mis un genou à terre et j'ai posé le double canon sur le dossier en velours grenat. Les graviers ont recommencé à crisser Mais cette fois, c'était les pas de Maman et de Luc qui provoquaient ce bruit. La porte s'est ouverte...
    Maman est entrée la première... J'ai tiré ". Écrit à partir d'une longue enquête consacrée à un fait divers dont la Normandie a été le théâtre au début des années 2000, Gueule d'Ange retrace le parcours d'un adolescent qui a tué toute sa famille alors même qu'il semblait n'avoir aucune pré-disposition pour passer à l'acte. Ce roman à la première personne tente de décrire l'irruption d'un crime hors norme dans le quotidien de gens ordinaires.

  • Requiem pour Mona

    Catherine Diran

    • La tengo
    • 2 Novembre 2011

    Paris 16eme.
    Fric, flouze, fantasmes. Mona Cabriole, la journaliste de Parisnews, fait un reportage sur un club de sport pour pépées friquées : le Barbie's. Dans le hammam, un cadavre de femme, flingué d'une balle dans le sexe. Mona enquête en douce, tandis qu'elle entame un nouveau sujet : la Neuvième symphonie de Beethoven jouée par le Philharmonique de Radio France. Rien à voir... Mais dans le l6e, les choses s'entrelacent.
    Blé, politique, rock'n'roll, macarons et même Beethoven. Le monde est petit dans le plus grand arrondissement de Paris.

  • Paris, 12e arrondissement : La journaliste Mona Cabriole parcourt les couloirs de la morgue à la recherche du corps sans tête d'Adriana de Rais.
    Cette supposée " star du rock underground " se serait suicidée. Son corps est introuvable, ainsi que toute information au sujet de l'artiste. A croire qu'il n'a jamais existé... Qui était Adriana de Rais, de son vrai nom Albert Duplot ? Un bouquiniste du quartier met la reporter de Parisnews sur la piste d'un journal de correspondances de l'artiste, annonçant sa propre mort.

  • Paris, 2024. Il pleut depuis des mois, des années. Un homme est assis dans un bar de Pigalle. Seul. Une lettre devant lui. Quelques minutes plus tard, il sengouffre dans la nuit. Personne ne le reverra. Des années plus tôt. Mona, jeune journaliste, décide décrire un article sur Ian, leader dun groupe de rock anglais mythique. Dans la lignée du «nouveau journalisme» des années 70, elle part avec lui en tournée, et se retrouve confrontée à une série de meurtres perpétrés pendant les concerts du groupe. Commence alors une longue descente aux enfers sur fond de drogues, de nuits blanches, dalcool et de rock and roll.

    Joseph d'Anvers a déjà eu plusieurs vies : étudiant en arts appliqués, boxeur, chef opérateur de cinéma issue de la prestigieuse FEMIS, auteur de textes pour d'autres chanteurs (notamment Alain Bashung, pour lequel il écrit « Tant de Nuits » sur Bleu Pétrole), il signe surtout deux albums remarqués et salués unanimement par la critique (Les Choses en face, 2006 et Les Jours sauvages, 2008).
    De ses collaborations avec Day One, Mario Caldato Jr (producteur des Beastie Boys, Beck, Jack Johnson), Money Mark, Miossec, Bashung, Moreno Veloso ou Dick Rivers et composé son album L'homme sans âge, 2008), il garde le goût du risque, des voyages et des expérimentations.
    Joseph d'Anvers livre aujourd'hui son premier roman, posant ainsi les jalons d'une nouvelle vie.


  • Nouveau monde inc

    Ferey Caryl

    Marie croyait partir au ski avec Pierre, pas qu'elle boirait avec ses amis et participerait à leurs jeux imbéciles. Marie croyait que les accidents de voiture n'arrivaient qu'aux autres, que la mort était abstraite. Marie ne croyait pas qu'elle rencontrerait un jour un attaché culturel tchétchène, encore moins qu'il l'emmène sur la lune. Marie ne savait pas que le monde était comme elle : à l'agonie...

  • Paris 2e arrondissement. Aliocha, trader à la Banque générale, trouve dans son lit le cadavre d'une jeune prostituée du Sentier. Il semble que Alzheimer et Parkinson, les deux hommes de main du Président Klaus, ne soient pas étrangers à cette mise en scène. Librement inspiré de l'histoire de Jérôme Kerviel, le roman de Laurence Biberfeld retrace le parcours de deux traders anticapitalistes qui ont pour objectif de miner le système financier international.

  • La capitaine Gabrielle Levasseur, désormais chargée des affaires criminelles, enquête sur une série de suicides suspects de femmes qui fréquentaient toutes le même homme dans la région de Toulouse. A cette occasion, elle voit ressurgir ses anciens démons : sa méfiance envers les hommes, Aleja, son amant membre de l'ETA et la tueuse serbe Nathalie.

  • Paris 11ème, 132 boulevard Richard Lenoir, 4 heures du matin, on retrouve le cadavre de Clotilde Seger, dans le lit de Basile Winkler, le chanteur de Surface Noise, groupe de rock français couronné de deux disques d'or. Le chanteur clame son innocence sans expliquer la présence du corps de cette fille de 20 ans à son domicile. Sous la pression du rédacteur en chef de Parisnews, Mona Cabriole se lève en pleine nuit pour se rendre sur les lieux du crime.
    Auteure très documentée, Marie Vindy propose une version noire et nourrie de références qui vont de Bertrand Cantat de Noir Désir à Guy Georges, « le tueur de l'Est parisien », en passant par Georges Simenon. Marie Vindy s'intéresse de près à la réalité du monde qu'elle décrit : la musique, le fait divers, le crime, la police, la justice, la psychiatrie. Cette documentation minutieuse ancre ses intrigues dans un réel saisissant

  • Bertrand Chevalier, étudiant en socio et contrôleur judiciaire à mi-temps, a poireauté tout l'après-midi, ce lundi 16 mai, au Palais de justice de Paris, mais Aïssatou, qu'il avait convoquée, n'est pas venue. La jeune femme qui devait passer au tribunal quelques jours plus tard pour un vol à l'étalage s'est volatilisée, le samedi précédent, dans les rues de New York.
    Deux jours plus tard, c'est Sandra, la copine russe d'Aïssatou, qui est étranglée dans son appartement de Levallois. Et le Smartphone d'Aïssatou, que Sandra avait conservé avec elle, depuis New York, a disparu !
    Bertrand et Antoine Lousteau - un journaliste du Parisien qui enquête sur le meurtre de Sandra - partent à la recherche du téléphone... et s'aperçoivent que leur initiative vient de provoquer en retour l'intervention sournoise et discrète d'une officine parisienne entièrement dévouée à la défense des intérêts de l'Oncle Sam. Remontant le fil de la pelote, les deux héros, comprennent que le meurtre de Sandra à Levallois et la disparition à New York d'Aïssatou - connue dans les milieux de la prostitution sous le pseudo de Johanna - étaient bien liés. Sandra a été tuée pour avoir conservé avec elle le téléphone de son amie, qui contenait sans doute de précieux indices sur sa mystérieuse disparition.
    La rencontre d'un officier des services français et la soudaine défection d'un assistant de l'officine atlantiste leur permettront, lors d'une nuit mémorable passée dans un sous-sol de la DGSE à tenter de décrypter une clé USB, de résoudre une partie de l'énigme : Aïssatou a disparu le samedi 14 mai 2011 à New York, après avoir reçu, peu avant midi, un texto lui fixant rendez-vous dans la suite 2806 du Sofitel Manhattan !
    Le reste du mystère leur sera entièrement dévoilé, quelques semaines plus tard lors d'un dîner non moins mémorable auquel l'universitaire Robert Warschawski, professeur d'économie et de finance internationale, a décidé de convier tous les protagonistes : le président du FMI s'était « commandé », pour ses dernières heures de farniente avant l'avion de Paris, un grand classique « scénarisé » de la prostitution haut de gamme : une soubrette qui résiste... C'était compter sans la surveillance étroite dont il faisait l'objet à son insu : « neutraliser » la malheureuse Aïssatou et lui substituer l'innocente Nafissatou Diallo n'avait été qu'un jeu d'enfants pour les agents dormants du Sofitel. Un subterfuge de dernière urgence, destiné à empêcher le patron du FMI de se rendre le surlendemain à Berlin pour y annoncer, en compagnie de la Chancelière allemande, un bouleversement complet de la donne monétaire mondiale en vigueur depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Il fallait coûte que coûte sauver le soldat Dollar ! Quitte à provoquer un effondrement de l'Europe, empêtrée dans ses dettes souveraines. Un moindre mal au regard du cataclysme planétaire qu'aurait pu représenter un effondrement de l'Amérique, elle-même lourdement endettée...

  • Le dix-septieme

    Eric Debeir

    Certains êtres à leur mort sont trop attachés à la vie pour la quitter si facilement.
    Ils deviennent des chevaliers, des fantômes nostalgiques qui hantent éternellement les rues de leurs sourires.
    Mais leur insouciance prend fin quand leur ville se transforme en un champ de bataille autour du jeune Jamel. Ce petit voleur qui existait à peine devient, sous le coup de la passion, capable de se moquer des lois de la réalité et de la soumettre à ses caprices.
    Sur sa trace, Le Dix-Septième et son armée de cafards.
    Ce squelette qui garde toujours un cigare en équilibre sur sa mâchoire. Son jeu est de réveiller la noirceur de la ville en une folie collective destinée à broyer le petit voleur. Lui et les siens trouveront sur leur chemin les Soeurs, ces femmes nées d'un songe qui jouent avec les passions et les rêves des hommes. Et au beau milieu de cette guerre, les chevaliers tenteront de protéger leur ville de cette folie furieuse.
    A moins que l'un des protagonistes ne vienne leur rappeler le prix de leur liberté...
    Né d'une volonté de raconter une aventure au sens noble du terme (ces fameuses aventures que recherchent sans cesse les héros de Hugo Pratt), Le Dix-septième repose sur un univers longuement pensé faisant appel au fantastique pour apporter un éclairage personnel sur l'existence. Il cherche à disséminer entre les mailles de cette aventure des visions personnelles sans les imposer au lecteur.
    A lui de choisir s'il veut juste suivre ce polar fantastique sans se soucier de cette démarche, ou s'il désire s'engouffrer dans la peinture philosophique et mystique qui se détache en toile de fond. Rien n'est imposé, mais la toile de fond a été l'objet d'un travail minutieux.
    Cette volonté vient du panel d'influences qui a clairement agité la cervelle de l'auteur. Une admiration pour Borges et son usage des mathématiques dans ses nouvelles, déjà.
    Les lectures passionnées de Vian, Queneau, Eluard, Garcia Marquez ou Ionesco qui font surgir le fantastique sans complexe afin de cerner au plus près des émotions ou des passions humaines.
    Le pari de ce roman est d'invoquer le fantastique comme une évidence, comme le seul moyen d'évoquer correctement les voyages que chacun rencontre au cours de sa vie : la passion amoureuse qui conduit au sacrifice, la force de l'existence comme miracle permanent, la recherche de lois ou d'une morale comme survie nécessaire à la société jusqu'à la tentation du fascisme...

  • Elysée noire 666

    Alex D. Jestaire

    • La tengo
    • 22 Juillet 2010

    Paris 8e arr., 21 décembre 2012, Mona Cabriole se rend sur les Champs-Elysées pour enquêter sur l'Elysée noire, une organisation de web activistes qui serait à l'origine de meurtres en série. Un polar web 2.0 entre Sex and the City et 24h Chrono.
    Comparé par la critique à Céline, Philippe K. Dick, Hunter S. Thompson et Hubert Selby Jr, Alex D. Jestaire est l'auteur de Tourville publiée en 2007 au Diable Vauvert.

  • Le sept de carreau

    Christian Roux

    • La tengo
    • 24 Septembre 2011

    Madame Amberlant est tétraplégique, mais monte l'Everest sur des talons aiguilles... Camille, son assistante à domicile, participe de façon complice à ces étranges mises en scène, jusqu'au jour où sa patiente s'imagine coincée sous un camion-citerne, prêt à exploser. Elle s'inquiète de ces fantasmes glauques mais aussi de ses discussions de plus en plus sordides avec son mari. Camille en parle alors à son père, un détective privé surnommé le Sept de carreau, installé dans un cabinet de dentiste. Il lui soumet l'idée de mettre son appartement sur écoute pour comprendre ce qui se passe dans la tête de cette femme très névrosée. Sur un enregistrement d'une discussion de Madame Amberlant, seule avec son mari, Camille entend des bruits de talons...

  • Paris 5e arrondissement, 100 rue Mouffetard. Une jeune femme sans papier se jette du cinquième étage, un bébé dans les bras... Dans ce quatrième opus de la collection polar & rock'n'roll, Marin Ledun bouscule Mona Cabriole dans les sous-sols de la rue Mouffetard et ses battles punk.

  • Les fleurs du Marais

    Thomas Hedouin

    • La tengo
    • 21 Février 2009

    Au-dessus des remous de la Seine, accroché au pont Saint Louis, se balance le corps sans vie de l'inspecteur Dartoce. Problème : le flic est déguisé en Elton John, et il semble danser sur les accords lugubres d'une chanson interprétée par Antony and the Johnsons et Lou Reed... Autre problème : ce meurtre est le premier d'une série étrangement ritualisée.

  • Tournée d'adieu

    Pierre Mikaïloff

    • La tengo
    • 21 Février 2009

    Estelle, réalisatrice de films documentaires, reçoit un mystérieux film amateur mettant en scène un homme politique, qui semble se disputer « plus que violemment » avec un antiquaire. Quelques heures plus tard, la cinéaste, amie de Mona Cabriole, est retrouvée morte dans les escaliers de son bureau situé dans le 1er arrondissement de Paris.

  • Hubris Nouv.

    Hubris

    Phenix

    • La tengo
    • 13 Octobre 2021
  • Protocole 118

    Claire Le Lurhen

    • La tengo
    • 21 Septembre 2013

    Suite au meurtre sanglant d'une étudiante, Adrien Cipras est interné depuis trente-cinq ans dans un hôpital psychiatrique. Amnésique et violent, il purge sa peine sans aucun espoir de sortie, lorsqu'il est rattrapé par sa mémoire. Vingt-quatre heures après que le souvenir de la nuit du crime a refait surface, Cipras est retrouvé mort. Juliette, nouvelle recrue de la Criminelle, ignore que pour sa première enquête, elle va devoir affronter le passé. Le sien et celui des autres. Et si le monstre enfermé n'était pas celui que l'on croit ?
    Inspiré d'un fait divers, ce roman noir nous entraîne sur les traces de personnages écorchés vifs, à travers un Paris réaliste, sombre et déroutant.
    Protocole 118 a reçu le Prix Première Impression 2013, décerné par Le Mouv' et les Éditions La Tengo.

empty