Rando Editions

  • Ce volume a pour cadre cinq des sept provinces historiques du Pays basque (Labourd, Basse-Navarre, Soule, Guipúzcoa et Navarre), avec deux incursions dans le sud des Landes et deux autres chez les voisins béarnais. Les plus courts de ces itinéraires (3h30 et 4h00) mènent au pic d?Orhy ou autour de Navarrenx, à l?estuaire de l?Adour ou dans la boucle du Jara. Les plus longs ont pour nom : grand circuit d?Occabé (6h30 et 1 300 m de montée), Artzamendi depuis le pas de Roland (6h30 et 1000 m), Haltzamendi depuis Ossès (6h00) ou sentier du littoral de Guéthary à Hendaye (6h00). Vous trouverez encore d?importantes dénivelées au canyon d?Ehujarré (1 200 m), au pic de Petrexema (1050 m). Le tout entre océan et causses desséchés des Arbailles ou de la Pierre-Saint-Martin, entre barthes de l?Adour et majestueusec oncha de San Sebastian.

  • À l?intérieur d?un quadrilatère (élargi) passant par Ainsa, Barbastro, Huesca et le puerto de Monrepos : la sierra de Guara. Cette terre espagnole est connue de tous les canyonistes depuis le milieu des années 1970, constituant le lieu de prédilection de cette ludique activité. Le temps s?y est arrêté dans les années 1960, l?exil de ses paysans pauvres en faisant une île préservée du tourisme et présentant de magnifiques paysages, une île aux trésors? Les plus beaux joyaux de ceux-ci se trouvant cachés aux tréfonds des gargantas et barrancos des ríos Alcanadre, Isuala ou Guatizalema. Sans oublier les peintures rupestres du río Vero. L?essor de la descente de canyons et de l?escalade de haut niveau feront du village de Rodellar un des spots favoris d?une population bigarrée. L?engouement est un peu retombé : c?est le moment d?en profiter pour aller y faire de somptueuses randonnées pédestres.

  • Le département de l'Hérault compose une mosaïque de territoires bien différenciés. Francis de Richemond, qui ?uvre depuis des décennies à faire connaître sa région par la pratique de la randonnée, vous propose de les approcher et de vous les approprier, entre bonne suée et contemplation. Les plus courts de ces parcours ne dépassent pas 4 heuresd e marche (la colline du Carols, le cirque de Lamalou) quand les plus longs dépassent 7 heures (Roquedaut et Pech Mégél,a croix du Marcou) ; les dénivelés variant entre 75 mètres (salins de Villeneuve) et 850 m (le Caroux) et même 950 m (la croix du Marcou).
    Entre pic Saint-Loup, garrigues et contreforts cévenols, du Larzacm éridional et des gorges de la Vis au Minervois, aux monts dOrb et à l'Espinouse, entre cordon littoral, vignobles et ruffes du Salagou, enp assant par Saint-Guilhem-le-Désert, l'auteur compose un voyage aux multiples facettes permettant d'apprécier, par le corps en marche et les sens en éveil, la richesse minérale, faunistique et floristique d'un pays pluriel façonné par la présence de l'homme.

  • Des vignes et des vagues; du thym et du romarin; des tours à signaux et des fortifications dues à Vauban, de l'art roman à Dali...

    Le menu de ces vingt itinéraires fait chaud au coeur et au corps. Vous y découvrirez le prieuré de Serrabone (Xe siècle), merveille de solitude et de perfection; Castelnou, comptant parmi les plus beaux villages de France; les vertigineuses falaises de Vingrau; le passé glaciaire d'Ille-sur-Têt; les vins mutés de Banyuls; le calcaire de Fenouillèdes; les trabucayres, soldats perdus; les chênes-lièges et les coteaux arides. Le tout sous la fière silhouette du Canigou.

    Les plus courts de ces itinéraires ne dépassent guère 3 heures de marche (pic de Sallfort, pic des Salines, tour Madeloc), le plus long allant jusqu'à 6h30 (et 1200 m de dénivelé), au pic Neulos. Sans oublier deux boucles de deux jours : Banyuls-Portbou, par la tour de Querroig, puis le sentier du littoral; Port de la Selva-Cadaquès, avec retour par le cap de Creus.

    Label Rando : les meilleures façons de marcher au soleil...

  • La marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel.
    De soi, de l'autre, des pays. Les 30 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. Ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste : c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre pas, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là.
    Un voile levé sur le visible, un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme. Navigant entre Méditerranée, Rhône, Durance et Camargue ; bourlinguant entre Alpilles, Calanques, Sainte-Baume et Sainte-Victoire, Patrick Mérienne a concocté pour tous les amoureux de l'art de marcher 30 itinéraires comme autant d'initiations aux lumières, aux senteurs, aux douceurs, aux splendeurs de ce sublime fragment de Provence.
    Du sémaphore de l'Aigle aux Saintes-Maries-de-la-Mer, des calanques de Morgiou ou d'En Vau à la Montagnette, des îles du Frioul aux Baux-de-Provence, du cap Couronne à l'abbaye de Silvacane, de l'aqueduc de Roquefavour au lac Bimont, du Garlaban au pic de Bertagne, à chacune et à chacun d'élire son chemin. Les plus courts de ces parcours ne dépassent guère 2h30 de marche (Istres et la colline Saint-Etienne ; le lac Zola et l'aqueduc du Doudon) quand les plus longs atteignent ou dépassent légèrement les 6 heures (Salin-de-Giraud ; le Pilon du Roi dans le massif de l'Etoile).
    Les meilleures façons de marcher, entre mythe et étonnement...

  • La marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel. De soi, de l'autre, des pays. Les 30 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. Ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste : c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre pas, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là. Un voile levé sur le visible, un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme.

    Du Vic-Bilh, au nord, aux cols du Somport et du Pourtalet (et au-delà, pour quatre itinéraires, en vallée de Tena) laissez le charme agir, la brise de l'océan et le vent d'Espagne vont se conjuguer pour vous raconter une généreuse histoire du Béarn, un conte d'aujourd'hui révélé en trente randonnées. Trente balades comme autant d'endroits à visiter, de terroirs à parcourir dans une palette de paysages magnifiquement préservés.

    Laissez votre regard se perdre dans les moutonnements bleutés des premiers monts béarnais. Vous percevrez alors que le pays du bon roi Henry sait se montrer multiple, généreux, émouvant.

    Ce guide va vous conduire de la fraîcheur des sous-bois de hêtres aux crêtes décharnées des montagnes. Il va vous faire traverser les grands champs de bruyères, cheminer sous la saligue des gaves où pèchent la garzette et le héron, se perdre parmi les treilles mielleuses des vignobles de Jurançon, ne pas cesser de vous faire admirer le cône tronqué de l'Ossau, vous émouvoir au vol du percnoptère au col de Marie Blanque.

    Les plus courts de ces itinéraires (env. 3h) vous feront découvrir les crêtes d'Orthez et les hauteurs de Lanne-en-Barétous quand les plus longs (6h45 et 8h30) sont le fait des deux boucles de la plaine de Buzy. Le dénivelé le plus imposant se rencontre sur la boucle de la Mâture (1600m).

  • En 30 itinéraires (de 3 à 6 heures de marche), dont deux sur deux jours (Ronde des lacs de Tavascan ; Vers les monts Maudits), Bruno Matéo fait franchir la frontière franco-espagnole aux randonneurs pour aller découvrir les montagnes du centre-est des Pyrénées espagnoles, particulièrement le Val d'Aran (incluant le célèbre Parc national d'Aigües Tortes), mais aussi l'Alta Ribagorça, le Pallars Jussa et le Pallars Sobirà.
    Donc une région s'étendant entre le cours supérieur de la Garonne et les limites de l'Andorre.

  • la marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel.
    de soi, de l'autre, des pays. les 30 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste : c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre pas, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là.
    un voile levé sur le visible un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme. ce volume a pour cadre le département du var, avec un débordement sur les alpes-de-haute-provence. trois ensembles sont offerts à votre curiosité : le verdon, les maures et l'estérel. trois couleurs dans le regard : le blanc, le vert, le rouge orangé.
    les plus courts de ces itinéraires (environ 3h30) conduisent sur la presqu'île de saint-tropez, sur le sentier du littoral d'agay à saint-raphaël, ou bien au sommet de l'aigre. les plus longs ont pour nom : presqu'île de giens (6h30), rocher de roquebrune (6h00), mont vinaigre (6h40). vous trouverez la plus importante dénivelée à la montée du grand marges par le cirque de vaumale (800 m), à la montagne de lachens (710 m) ou au cours de la balade aérienne du verdon par le sentier du bastidon (700 m).
    et aussi : belvédère de rancoumas, roches blanches à la garde-freinet, pics et ravin du perthus...

  • La marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel. De soi, de l'autre, des pays. Les 30 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. Ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste : c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre pas, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là. un voile levé sur le visible, un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme.
    Ce volume a pour cadre le département du Gard qui s'étend de la Petite Camargue au mont Aigoual (1565 m) - vigie du Parc national des Cévennes, pays du schiste, du granite et des châtaigniers - en passant par les Costières de Nîmes (entre manades et cultures fruitières) et les garrigues, de Sommières à Pont-saint-Esprit (où les sangliers fouissent et grommellent entre chênes verts et vignobles, capitelles et dolmens).
    Le plus court de ces parcours ne dépasse pas 4h00 de marche (les gorges du Gardon à Collias) quand le plus long atteint 6h30 (Gourdouse et les rochers de Trenze). C'est d'ailleurs cet itinéraire qui cumule le plus de dénivelé avec 1100 m, alors qu'il vous faudra compter moins de 50 m le long des près du Cailar. Du Saint-Guiral au mont Bouquet, des gorges de l'Ardèche à celles de la Vis, de la draille de Bonperrier aux cascades d'Orgon, du pic d'Anjeau au Pont du Gard, vous vous glisserez dans l'intimité d'un territoire aux contrastes forts. Passant, par exemple, du chemin des Morts (à Camprieu) à la vallée du Bonheur (depuis l'Espérou)...

  • Lot

    Hervé Thro

    La marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel. De soi, de l'autre, des pays. Les 30 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. Ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste : c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre pas, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là. Un voile levé sur le visible, un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme.

  • La marche à pied est le plus sûr moyen d'accéder au réel. De soi, de l'autre, des pays. Les 20 itinéraires proposés et décrits dans cet ouvrage sont tous colorés par l'amour d'un auteur pour un espace désigné comme un vrai paradis de la randonnée. Ces parcours ne sont pas affaire de spécialiste: c'est pour chacun ici et maintenant, dans l'évidence du pas suivi d'un autre, dans la découverte intime d'un territoire - bien plus qu'un décor -, dans le bonheur si simple d'être là. Un voile levé sur le visible, un temps qui, certes, se mesure, mais qui se dilate aussi dans la satisfaction d'un accomplissement à hauteur d'homme ou de femme.

    Ce guide est immodeste : il vous propose de découvrir en 20 itinéraires en boucle l'un des plus beaux départements du Sud-Ouest (une gageure !), sans rien négliger de la douceur de vivre. D'une oenobalade à Monbazillac (3h30 de marche) à ce qui est une grosse rando avec la sauvage Auvezère (7h30), d'un modeste dénivelé de 200 m autour de la bastide d'Eymet aux rudes 1000 m du parcours des Eyzies, les quatre couleurs qui donnent sa singulière et remarquable identité à la Dordogne sont ici visitées.

    Périgord pourpre des bastides et des grands crus, Périgord noir tapissé de chênes... verts et de truffes, Périgord vert des forêts et des prairies parcourues de ruisseaux, Périgord blanc du calcaire drainé par l'Isle.

    Vous irez par les châteaux (Beynac, Castelnaud, La Roque-Gageac - un circuit de deux jours permettant même de les relier), frémirez à l'évocation du dragon de Lalinde, caresserez des yeux l'ocre et le gris de l'abbatiale de Saint-Amamnd-de-Coly. Vous vous ferez romantiques à Brantôme (la Venise locale), préhistoriens ici et là, amateurs de noix en pays d'Ans et goûterez même un air océanique à Mussidan...

  • Découvrir l'un des plus beaux départements de France, en 30 itinéraires, de 3h15 (la source de Saint-Gens) à 6h30 (le Sentier de Pétrarque) de marche. Le Vaucluse, c'est un morceau de cette Provence tricolore qui se définit par le bleu du ciel, la blancheur du calcaire, le bronze des cyprès. On y goûte tour à tour la douceur des vallons ensoleillés, la violente folie du mistral, mais rarement la pluie qui dans tous les cas ne s'y attarde guère.

    On y découvre des traces d'habitat dans des grottes néolithiques, des oppidums celto-ligures sur de nombreux sites perchés, des forts, des châteaux féodaux, des fermes en ruine, des vestiges évoquant l'histoire : la peste, les guerres de Religion, les Vaudois, l'expansion agricole des XVIIIe et XIXe siècles.

    De ce passé, les sentiers sont des témoins privilégiés qui conduisent au plus intime des massifs de ce pays : Ventoux, Dentelles de Montmirail, Monts du Vaucluse, Lubéron, chacun d'entre eux ayant un caractère particulier si bien que le marcheur choisira en fonction de ses goûts, de son humeur ou des contraintes de la saison.

  • Une trentaine d'itinéraires pour parcourir le département de l'Hérault, du littoral au Larzac, du Minervois aux monts de Saint-Guilhem.

empty