• Edgar Poe

    Jean Hautepierre

    Edgar Allan Poe est un personnage à la fois connu et méconnu. Qui n'a lu avec enthousiasme l'une ou l'autre de ses Histoires extraordinaires, voire son célèbre poème Le Corbeau? Mais ils sont rares ceux qui perçoivent à quel point, par sa profondeur et sa multiplicité, l'oeuvre d'Edgar Poe a donné une impulsion essentielle en de nombreux domaines de la vie de l'esprit, apportant une orientation nouvelle au récit fantastique et à la science-fiction, exerçant une influence considérable sur la poésie française, créant le roman policier, élaborant une théorie de la création et de la critique littéraires, développant une cosmologie qui annonçait certaines découvertes de la science contemporaine... Edgar Poe est semblable aux anciens Grecs : plus on le connaît, plus on mesure l'ampleur de son génie.
    Si l'aura du poète maudit plane autour de Poe, peu de lecteurs savent à quel point cette expression s'applique justement à son existence frappée au coin du malheur. Peu connaissent l'âpreté des luttes qu'il mena, souvent contre tout et contre tous - et contre lui-même. Le voile est d'autant plus épais que les premiers essais biographiques donnèrent de lui une image qui resta longtemps faussée.
    Ce «Qui suis-je ?» Edgar Poe vise à apporter un éclairage à la fois sur la biographie et sur la signification de l'oeuvre d'un auteur qui fut l'un des plus grands génies de l'histoire littéraire.

  • L'empire de Trézène, à l'époque où se déroule ce récit, décline et se réduit de-puis des décennies à une ville assiégée. C'est au sein de cette existence chaotique et crépusculaire, sur laquelle règne la fièvre obsidionale, que survient le Meurtre de la Tour de Cristal. Théobald de Thunn obtient le droit d'enquêter sur cette affaire qui suscite le plus grand embarras dans les sphères dirigeantes, pour des raisons peut-être inat-tendues. Outre les moyens les plus classiques, il déploie au service de sa recherche son art dans le déchiffrement des prophéties, tâche toujours inachevée qu'il pour-suit sur les pas d'innombrables prédécesseurs. À la lecture de ces vieux grimoires, à travers ces paroles obscures, parviendra-t-il à démasquer l'auteur du Meurtre de la Tour de Cristal ? Et cette énigme, n'a-t-elle pas un sens caché qui la dépasse et qui dépasse tout ? Avec ce livre demeuré longtemps inédit, Jean Hautepierre nous offre un roman de haute volée. Dans un style flamboyant se développe une intrigue métaphysique ; elle n'avance jamais dans le sens attendu par le lecteur qui, pour com-prendre, ou plutôt pour saisir au vol le sens caché du texte, sera amené à plonger en lui-même et, pourquoi pas ? à y déceler sa propre ombre. L'empire de Trézène est à la fois le théâtre et le personnage unique d'une épo-pée, Le Siège, publiée il y a des années, que ce récit complète et dont il fait partie. Trézène est peut-être une métaphore du monde, voire de notre monde. Il faut lire l'introduction de l'auteur avant de découvrir le roman, car Jean Hautepierre se fait alors éclaireur. Qui l'aime le suive dans ce fabuleux récit !

  • Le Testament de la licorne regroupe la grande majorité de l'oeuvre poétique de Jean Hautepierre, exclusion faite de ses pièces de théâtre et de son épopée Le Siège, déjà publiées par ailleurs. Les textes du Testament sont inédits pour la plupart d'entre eux ; leur composition, qui s'étale de 1987 à 2019, a suivi un rythme très variable, pour l'essentiel en fonction inverse de la composition par l'auteur de ses tragédies en vers, sur lesquelles a porté l'essentiel de son action depuis 2011. Jean Hautepierre aborde ici ces grands thèmes de la poésie que sont la mort, l'amour et la douleur, y joignant parfois l'occultisme et le fantastique. Quoi d'étonnant, puisqu'ils sont les grands thèmes de la vie même ? La fidélité de l'auteur au vers classique s'accompagne d'une rénovation de celui-ci qui va jusqu'à la proclamation d'une nouvelle catégorie de vers, les vers cataphractaires, longs et rythmés. La présente édition portant sur les oeuvres poétiques complètes de l'auteur, elle se devait de comprendre un choix de ses poèmes de jeunesse, Les Idoles. L'auteur lui-même souligne que ces textes juvéniles ne sont pas sans défaut. Pourquoi les publier alors ? Parce que Les Idoles forment en quelque sorte un avant-propos à l'ensemble de son oeuvre poétique. La publication tardive de ces textes, composés entre 1982 et 1986, est aussi un salut du poète de 2020 à un jeune poète en devenir des années 1980.
    Jean Hautepierre est poète, auteur tragique et traducteur. Son oeuvre comporte quatre volets principaux : l'épopée Le Siège (dont le roman Le Meurtre de la Tour

  • Frieda et Gitta ont pris leur Bugatti pour aller au Cabaret de la Souris rugissante. Le temps a passé, elles se sont retrouvées au Bar du Piano rouge. Avec la complicité de Louis la Fouine, elles sont entrées en possession des plans secrets des Allemands et les ont donnés à la Résistance. Par la suite, dans un rêve haché, les chaussures d'un sans-abri pointent sous la couverture. Cependant, dans la bibliothèque de l'esprit, un Jésuite est resté assis sur un bloc de glace qui fond lentement.

  • Edgar P?, généralement bien connu du grand public francophone pour ses récits fantastiques, les "Histoires extraordinaires", l'est un peu moins pour ses poèmes qui ont pourtant été traduits à de nombreuses reprises, parfois par les plus grands poètes français. Jean Hautepierre a pris le risque de leur succéder en se livrant à cet exercice toujours délicat que constitue la traduction poétique. Il a fait appel à toute sa fibre poétique afin de transcrire, pour notre plus grand plaisir, la musicalité envoûtante et la stricte métrique qui caractérisent les textes originaux.

  • Le siège

    Hautepierre

    Trézène. Un empire antique, où les passions se déchaînent, où le sang coule, où les armes se croisent. Une civilisation imaginaire qui naît, implose et périt sous nos yeux, par des bribes éparses, par des poèmes épiques et des scènes dramatiques. Jean Hautepierre nous ouvre la porte du royaume de Trézène mais nous laisse trouver le chemin tortueux qui y mène. Il nous guide de sa voix mais nous laisse libres de découvrir par nous-mêmes quelles zones d'ombre émaillent l'histoire de ce mystérieux monde...

empty