• Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.4

    Rebecca

    Une saga sans tabous et entièrement colorisée pour tous les fans d'érotisme à l'américaine ! On ne change pas une équipe qui gagne : avec le volume 4 des aventures des Hot Moms, Voici deux nouvelles histoires très chaudes, dans lesquelles Rebecca déploie toute sa science de l'érotisme et de la perversion... Betty, mère de famille fraîchement divorcée, accepte de coucher avec les amis de son fils pour qu'il garde sa place dans l'équipe de foot du lycée.
    Mais lorsque ce jeu pervers bascule et que Betty se retrouve exhibée dans une soirée étudiante, tout se complique pour elle... Carol, quant à elle, finit par céder aux demandes insistantes de son mari : par amour, elle accepte un plan à trois avec la secrétaire de monsieur. Mais, contre toute attente, c'est entre les deux femmes qu'une alchimie se crée. Et si le mari de Carol venait de transformer sa femme en folle de sexe lesbien ?...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La «degenerate housewive» n'est pas une espèce en voie de disparition. C'est votre voisine de palier, ou la ménagère en tablier qui habite le pavillon d'à côté celui de vos parents. Cette femme, presqu'invisible dans ses habitudes du quotidien, est en réalité une sacrée chaudasse. Ici, tout commence le jour où Catherine Mitchell révèle à sa meilleure amie, Patricia Johnson dite Patty, que son mariage est un fiasco et que sexuellement, c'est le désert. Patty se rend chez elle, la drogue et lui fait découvrir les joies du cul et de la soumission. Catherine, alias Cathy, en redemande et appelle désormais Patty : « maîtresse ».
    Succès aux États-Unis, la série des Degenerate Housewives déboule en France dans le format « comic book original ». Cette parodie porno de romans sentimentaux et de séries TV féminines est aussi un récit d'apprentissage où Catherine est entraînée dans une incroyable odyssée de servitude. Publiée à partir de 1999 chez Eros Comix, Degenerate Housewives (Housewives At Play) a donné lieu à deux séries parallèles (Hot Moms, Teens At Play) et à des dizaines de art-books célébrant la sexualité de la ménagère de plus de trente ans. Ce premier volume réunit les deux premiers fascicules de la série : That's What Friends Are For (Voilà à quoi servent les amies), et Happy Birthday To Me (Je me souhaite un joyeux anniversaire).

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Les Degenerate Housewives débarquent en intégrale, plus vicieuses et perverses que jamais !

    Bienvenue à Hillvale, une petite bourgade du Connecticut, où Catherine Mitchell, une femme au foyer comme il en existe tant d'autres, se découvre une libido tonitruante Fini les soap à la télé et les réu' Tupperware©, les journées de Cathy sont désormais ponctuées par des ateliers de minous à brouter et de troufignons défoncés.

    Degenerate Housewives est une parodie caustique de la famille idéale et de la classe moyenne. De fait, Rebecca n'hésite pas à pousser le bouchon très loin et à faire tomber sa créature, archétype de la MILF, dans toutes les formes de perversions imaginables.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.1

    Rebecca

    En apparence respectables, bourgeoises, toujours bien mises, les Hot Moms donnent libre cours à leurs fantasmes dès que les maris ont le dos tourné. Debbie, complexée depuis sa grossesse, est initiée au lesbianisme par ses voisines, au bord de la piscine municipale, et retrouve confiance en son corps... Sa voisine madame Whalen, quant à elle, s'offre tous les matins aux camarades de son fils sur le parking du lycée... Et quand on creuse un peu, on découvre une perverse derrière chaque mère de famille. Il s'en passe de belles, dans les quartiers résidentiels américains !
    Après le succès de Degenerate Housewives, Rebecca est de retour avec une nouvelle série déjantée, intégralement colorisée !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.2

    Rebecca

    • Dynamite
    • 21 Février 2019

    Rebecca remet le couvert avec de nouvelles aventures des « Hot Moms », ces mères au foyer américaines aux moeurs bien plus légères qu'il n'y paraît... Ce volume pénètre sans tabou l'intimité de deux familles BCBG. Carolyn, mère d'une grande ado sur le point de vivre le fameux bal du lycée, profite de ce que sa fille et sa meilleure amie essayent leur robe de soirée - et s'initient en secret au lesbianisme - pour s'occuper de leurs cavaliers, tout heureux de goûter aux charmes d'une cougar surexcitée... Debbie, quant à elle, succombe à la machination sexuelle d'une soeur perverse, et devient la soumise de jeux douteux, pour le plus grand plaisir des hommes du quartier...
    Toujours plus choc, toujours plus excitante : la saga « Hot Moms » n'a pas fini de vous étonner !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.3

    Rebecca

    Cette fois, l'auteur nous plonge dans le quotidien de deux familles américaines, dont on est loin, de soupçonner les vices au premier coup d'oeil... Janice, mère au foyer entièrement dévouée à son mari et aux activités des enfants, trouve une respiration dans les jeux vicieux et lesbiens que lui impose une nouvelle voisine, et bientôt tout le quartier...
    Chez Mary Ellen, la perversion monte encore d'un cran, et elle est héréditaire ! Entre sa fille Gina, enceinte et très (trop) proche de sa mère, elle-même qui ne manque pas une occasion de tromper son mari, et Mrs Burns, la belle-mère aussi nymphomane qu'autoritaire, c'est à qui sera la plus délurée ! Il s'en passe de belles, de l'autre côté de l'Atlantique ! Après le succès de Degenerate Housewives, Rebecca est de retour avec une nouvelle série déjantée, intégralement colorisée !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La « degenerate housewive » n'est pas une espèce en voie de disparition. C'est votre voisine de palier, ou la ménagère en tablier qui habite le pavillon d'à côté celui de vos parents. Cette femme, presqu'invisible dans ses habitudes du quotidien, est en réalité une sacrée chaudasse. Et l'on retrouve ici Catherine Mitchell, toujours soumise aux désirs capricieux et pervers de sa « meilleure amie » et voisine, Patricia Johnson, aidée dans cette tache quotidienne d'une autre voisine proche, Beth Stevens. Là, pour le fun, les deux maîtresses femmes ont décidé d'envoyer Cathy jouer les putains dégénérées dans un club de strip-tease local. Sur place, le visage masqué par un loup, elle devra subir les pires outrages, et se faire embrocher par une meute de mâles en rut. C'est affreux, c'est sale et c'est méchant !

  • Saint-Malo, de nos jours. Une nouvelle rentrée s'annonce pour Sarah, jeune professeur d'anglais, secouée par des chaos personnels. Lorsque Lydia, une de ses élèves, est retrouvée morte sur la plage, Sarah se sent investie d'une mission : retrouver son assassin. Qui a pu tuer cette jeune fille ? Un collègue soucieux de cacher un secret ? Le proviseur, effrayé à l'idée que ne soient dévoilées ses activités secrètes ? Une camarade envieuse ou un petit ami jaloux ? Ou même ce séduisant professeur qui trouble tant Sarah. ?
    Alors qu'elle mène son enquête, la jeune femme découvrira au cours de ses recherches bien plus que l'identité de l'assassin de Lydia. Toute recherche de la vérité est aussi une quête de soi.

  • Ce petit ouvrage retrouvé par hasard au fond d'un tiroir, m'a rappelé la joie que j'avais éprouvée alors en l'écrivant.

    Puissiez-vous, en le lisant partager avec moi ce plaisir intense de se sentir vivant.

    C'est en entrant dans les bois que le voile des apparences soudain, s'est soulevé. Alors j'ai vu s'élargir le ruisseau de ma conscience et devenir une paix profonde...

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La « degenerate housewive » n'est pas une espèce en voie de disparition. C'est votre voisine de palier, ou la ménagère en tablier qui habite le pavillon d'à côté celui de vos parents. Cette femme, presqu'invisible dans ses habitudes du quotidien, est en réalité une sacrée "chaudasse". Par exemple, Catherine Mitchell, toujours soumise aux désirs capricieux et pervers de sa « meilleure amie » et voisine, Patricia Johnson, aidée dans cette tache quotidienne d'une autre voisine proche, missis Beth Stevens. C'est affreux, c'est sale et c'est méchant !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Catherine a décidé de rester auprès de sa soeur, Lynn, à Seattle pour l'aider dans ses tâches « ménagères ». Et pour goûter à nouveau au plaisir d'être avec sa fille Melissa, qu'elle n'avait pas vue depuis des années. Un jour, le trio va faire du lèche-vitrine et s'arrête dans un magasin de lingerie féminine. Mauvaise pioche : elles sont kidnappées et soumises aux fantasmes érotiques de la diabolique Bratty Sneers (avatar SM de Britney Spears) et de ses deux copines chanteuses, Fate et Kandy. Tout va ensuite de mal en pis.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Dans cet épisode, Melissa est séquestrée dans la ferme de Fate (au Sud des States) par les cow-boys du ranch. Elle est bientôt rejointe par Stephanie (Poke-Me-Hiney) aséquestrée à son tour. Mais Stephanie arrive à sortir tout de même Melissa de cette poisse, et se font la malle toutes deux, direction la Californie.
    Dans ce premier volume en couleurs de la série, on retrouve des images intéressantes qui font référence au rois du bondage dessiné US (Willie, Stanton...).

  • Vaincre l'injustice climatique et sociale : feuilles de combat à l'usage des jeunes générations Nouv.

    Le changement climatique s'est aggravé à tel point que les jeunes générations grandissent en sachant que la Terre ne sera plus habitable dans quelques décennies. Du moins plus pour tous. À cet état de la planète, une partie de la jeunesse répond par l'engagement et la lutte : le mouvement mondial qui vise à freiner le changement climatique est en marche avec, pour credo, un avenir équitable et vivable «pour tous». Naomi Klein brosse son portrait ici et là, nous informe sans relâche sur les réchauffeurs et partage ses outils politiques - parce qu'instaurer une véritable justice climatique et sociale requiert de «tout changer».

  • À Chicago, dans les années 1980, au coeur du quartier de Boystown, Yale Tishman et sa bande d'amis - artistes, activistes, journalistes ou professeurs... - vivent la vie libre qu'ils s'étaient toujours imaginée. Lorsque l'épidémie du sida frappe leur communauté, les rapports changent, les liens se brouillent et se transforment. Peu à peu, tout s'effondre autour de Yale, et il ne lui reste plus que Fiona, la petite soeur de son meilleur ami Nico.
    Du Chicago des années 1980 au Paris d'aujourd'hui, Rebecca Makkai nous offre une épopée puissante sur le pouvoir de l'amitié face à la tragédie.

  • Le chef-d'oeuvre de John Steinbeck, adapté en roman graphique par Rébecca Dautremer.

    États-Unis, 1937 : John Steinbeck publie un court roman qui deviendra un chef-d'oeuvre de la littérature, mondiale. Des Souris et des Hommes, c'est l'histoire de George et Lennie, deux saisonniers qui voyagent à travers la Californie, rêvant d'une vie meilleure. Une histoire magnifique, qui nous raconte l'amitié, l'espoir mais aussi la cruauté des hommes, et qui a profondément ému des millions de lecteurs.

    France, 2020 : Rébecca Dautremer adapte ce grand classique dans un incroyable roman graphique. Pour cette deuxième collaboration avec les éditions Tishina, après Soie il y a quelques années, elle renouvelle brillamment son univers et sa palette, et pousse plus loin que jamais son talent. Un dialogue intense entre le texte intégral de Steinbeck et l'univers artistique de la plus célèbre des illustratrices françaises.

  • Nous voici retournés au beau pays de Jacominus Gainsborough.
    Il a donné rendez-vous à Douce à midi pile, car il va s'embarquer et il a quelque chose de très important à lui dire...

    Viendra-t-elle ? Et arrivera-t-elle à temps ?
    En attendant, il l'imagine : il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles...

    Le lecteur « traverse » presque physiquement ce livre d'artiste aux pages finement découpées : il est à la fois dans la tête de Jacominus, ce petit lapin à l'âme sensible si humain, dont il partage les doutes et les élans - et dans la peau de Douce, qui s'avance vers lui. Les tableaux se succèdent, tandis que l'impatience de Jacominus grandit : on suit le chemin de l'aimée qui se met en route, on « traverse » le verger, les faubourgs, la place du marché... comme si l'on marchait avec elle.
    Et c'est toujours avec Douce qu'on parcourt les derniers mètres sur le port et qu'on aperçoit enfin, sur le pont d'un bateau en partance, la petite silhouette de Jacominus Gainsborough...

  • Douze scènes de la vie de Jacominus Gainsborough, un lapin assez réservé, et de ses amis.

  • Forts de leurs études brillantes, de leur famille convenable et convenue, de leur beauté radieuse et de leur maîtrise du surf, Thadée et Zachée ont cru que l'été serait sans fin. Que la vie se passerait à chevaucher les vagues, entre jaillissements d'embruns et poudroiements de lumière. Mais un grave accident va priver Thadée de l'existence heureuse à laquelle il semblait voué, et tout faire basculer.Alternant les points de vue, Rebecca Lighieri restitue avec une grande vraisemblance l'atmosphère du surf dans un thriller intense et terrifiant. Elle s'acharne avec une joyeuse cruauté à démonter les mensonges, les conventions sociales et les simagrées qui se jouent au coeur de cette tragédie familiale.

  • 1999 : Bienvenue à Laurelfield, vaste demeure du Midwest et partez à la rencontre de ses propriétaires ancestraux, les Devohr. Il y a Zee, une marxiste qui méprise la richesse de ses parents, tout en vivant dans leur maison avec son mari Doug ; sa mère Grace, qui prétend pouvoir tout savoir d'une personne en regardant ses dents ; et son beau-père Bruce, occupé à faire des réserves pour l'arrivée imminente de l'an 2000. Et puis il y a Violet, son arrière-grand-mère, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
    1955 : Grace et son mari violent George emménagent à Laurelfield. Rapidement, elle remarque des détails étranges qu'elle considère comme des présages d'événements à venir. Sa vie commence alors à changer...
    1929 : Laurelfield est une colonie d'artistes hétéroclite et bohèmes où se retrouve la fine fleur de la création artistique de l'époque. Le petit groupe passe son temps entre poursuites artistiques et débauche sous les yeux du portrait de Violet Devhor, qui hanterait les lieux.

  • Rodolphe le géant vit seul et malheureux au fond d'une immense forêt, loin des hommes et de leurs moqueries. Jusqu'au jour où un petit oisillon tombe de son nid. Attendri, Rodolphe le recueille et le protège. Et si c'était le début d'une grande histoire d'amitié ?

  • Sous la peau raconte la journée d'une jeune femme, depuis l'alarme de son réveil qui la tire d'un cauchemar récurrent, jusqu'au soir, au moment de s'endormir contre son petit ami. Une journée comme les autres, la terrible routine que la narratrice vit toute la semaine lorsqu'elle prend son métro pour se rendre au bureau, à la rédaction du journal qui l'emploie. Le même trajet, les mêmes collègues, les courriels à traiter et les notes de frais à classer, toutes ces tâches répétées mécaniquement pour ne pas sombrer dans l'angoisse en attendant que l'heure passe. Car à chaque instant, elle risque de croiser son agresseur.
    La jeune assistante administrative a été violée par son patron. Alors, elle n'a qu'une obsession : faire que la journée passe le plus vite possible, en ayant le minimum d'interactions avec ses collègues, jusqu'à 18h lorsqu'elle pourra enfin quitter son bureau. Nous nous immisçons alors dans son monde intérieur, dans son quotidien et parmi les souvenirs qui envahissent son corps jusqu'à se dissimuler sous sa peau. Alors elle se gratte sans pouvoir s'arrêter, aux toilettes, sous son bureau, partout elle se gratte en repensant à son patron et à ces atroces minutes qui la hantent depuis. Elle fixe l'heure sur l'écran de son ordinateur, encore quelques minutes et elle pourra essayer de penser à autre chose en retrouvant les bras de son compagnon. Mais parviendra-t-elle, cette fois, à lui raconter ce qui s'est passé ? Avant qu'une nouvelle journée commence...
    Tout en jeu de miroirs, Sous la peau est un roman d'une grande puissance qui nous entraîne dans un voyage intime. Les pensées de la narratrice s'entrechoquent pour nous faire découvrir une psyché meurtrie, qui tente de survivre à la routine. Rebecca Watson raconte un monde intérieur où les désirs et les peurs cohabitent, une rencontre intime absolument bouleversante.

  • Babayaga n'avait qu'une seule dent. Et c'est probablement ça qui l'a rendu si méchante. Ogresse par vocation, elle n'a qu'une passion : manger, et de préférence les enfants bien dodus et bien gras. Alors, comment s'en sortir quand on est une fillette haute comme trois pommes et qu'on se retrouve coincée dans l'antre de Babayaga ?

empty