Littérature traduite

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Peachy-butt girls

    Bosshi

    • Dynamite
    • 14 Janvier 2021

    Quand trois copines délurées mettent le feu à la fac ! Ne vous fiez pas aux apparences : sous leurs airs de saintes nitouches, ces trois étudiantes sont le diable incarné ! Yuuko, la brune à forte poitrine, joue de son sex appeal pour dominer les hommes. Chie, la petite blondinette, cache sous son physique d'ange une perversion sans limite. Quant à Ami, la rouquine et leader du groupe, elle ne recule devant rien pour assouvir ses fantasmes les plus fous...
    Cette joyeuse bande va vous en faire voir de toutes les couleurs, depuis les vestiaires de la piscine jusqu'aux banquettes du car scolaire, en passant par les plages ensoleillées du Japon où elles prendront des vacances bien méritées.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Secret fantasies

    Pochi Yahiro

    Ces filles ont toutes un fantasme secret... et l'assouvissent sous la plume de Yahiro Pochi ! Elles sont jeunes et jolies et ont des fantasmes inassouvis plein la tête. Yahiro Pochi dévoile leurs aventures dans une série d'histoires courtes aussi drôles qu'érotiques, imaginées pour le magazine japonais Kairakuten, et dont Dynamite propose ici la compilation intégrale. Cette jeune femme fantasme depuis toujours sur le petit frère d'une copine.
    Il n'a que 18 ans, mais elle ne peut s'empêcher de le séduire... Cette autre ingénue hésite depuis toujours entre deux garçons qui lui plaisent autant l'un que l'autre. A l'occasion d'une virée à la plage, elle décide d'essayer les deux ! Et que dire de cette femme adultère qui " attrape " les fétichistes de lingerie avec des tenues affriolantes ? On en passe et des perverses !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Baughty girls

    Mikarin

    Huit histoires courtes non censurées, dans la plus pure tradition du hentai.
    On leur donnerait le bon dieu sans confession, mais attention, les jeunes femmes de Mikarin sont des beautés mi-anges, mi-démons. À travers huit histoires où érotisme intense et second degré sont habilement mêlés, huit héroïnes bien sous tous rapports révèlent leur perversion lorsqu'il s'agit de réaliser un fantasme... Une étudiante découvre que son colocataire lui vole ses petites culottes et décide de lui faire payer à sa manière... Deux inconnus se rapprochent dans la moiteur chlorée d'une piscine municipale... Une barmaid draguée par un client pervers accepte ses avances, à condition que ce soit elle qui mène la danse... Une nouvelle preuve s'il en fallait une que l'habit ne fait pas le moine !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Giovanna Casotto est célébrée depuis 2006 par les éditions Dynamite avec un succès qui ne débande pas. Les histoires courtes compilées dans Oh ! Giovanna !, dans Giovanna ! Si !, et dans Giovanna ! Ah !, sont parmi les plus récentes de sa production et sont même inédites, pour le dernier titre cité. Mais il fallait un jour regarder dans le rétroviseur et c'est ce que propose ce recueil de premières histoires brèves. Ces histoires ont été initialement publiées dans le magazine italien Selen, et ont été traduites en français dans la défunte collection éponyme des éditions Vents d'Ouest.
    Elles forment les premiers récits brefs de Giovanna Casotto dans un style embryonnaire mais dont la perspective s'annonce solide. Bien vite en effet, Giovanna se mettait en scène selon des poses bigrement désirables, dans des situations qui valorisaient la chair, les volumes et les moments d'extase.
    Artiste polyvalente, excitée par la bande dessinée, l'illustration et la photographie, Casotto rend généralement hommage au glamour des années cinquante avec des héroïnes charnues et charnelles, tracées comme nous le disions à son image. Son oeuvre dessinée est très explicite, pornographique, mais jamais ne cède aux carcans de la grossièreté du genre.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    « Je recevais beaucoup de réactions à Ombre & Lumière de la part de mes amies, et quand l'une d'entre elles m'a proposé d'utiliser une histoire qui lui était arrivée, j'ai eu l'idée de faire un livre avec ce type de récits. J'ai demandé à d'autres amies de partager avec moi leurs aventures. Je ne voulais pas de fantasmes, mais des événements réels, dont elles auraient été le catalyseur. Je les ai encouragées à parler crûment et, comme vous le verrez, cela ne leur a pas posé problème. » Parris Quinn.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Dans une Italie encore marquée par une lourde mémoire catholique, Giovanna Casotto, l'une des très rares femmes qui oeuvre dans la bande dessinée porno-graphique, a été médiatisée et souvent conspuée pour les différents travaux qu'elle a réalisés, et continue de réaliser dans le domaine de l'érotisme.
    Le réalisme photographique de ses dessins est ponctué par des situations que l'on pourrait qualifier de joyeuses. Entendons par là que les histoires courtes de Casotto n'ont rien de mordides. Au contraire.
    Après Oh! Giovanna !, paru en novembre 2006, et Giovanna! Si !, paru en mars 2008, voici cinq histoires, dont une très longue de 24 pages, complètement iné-dites, qui raviront les amateurs de cette femme outrageusement talentueuse qui aime à se représenter dans ses planches. Toujours, comme le relevait Bernard Joubert, « farouchement pin-up, tout en étant hard, toujours d'un réalisme saisis-sant, dans un noir et blanc sensuel rehaussé de couleurs, et saupoudré d'humour. »

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Pornostar

    Giovanni Romanini

    Beba, jeune blonde libérée et star du X, mène une carrière glorieuse à Los Angeles sous le regard attentif de son manager, qui n'est autre que... Fiona, sa soeur aînée ! La jolie brune, pas moins délurée que sa cadette, négocie avec fermeté les contrats de Beba, et n'hésite pas à donner de sa personne pour mettre au pas les producteurs retors. De séance de jambes en l'air en kidnapping, d'attaque à main armée en chantage sexuel, les deux frangines devront redoubler de caractère et d'ingéniosité pour durer dans le monde du porno, où les mafiosi ne manquent pas...

    Auteur de nombreuses séries cultes dans le courant des années 1980 (Ula, Bionik, Lady Domina...), ami intime et collaborateur de Magnus, Giovanni Romanini est l'un des grands noms du fumetti érotique. Sa série Pornostar, poursuivie sur près de 40 volumes en Italie, était jusqu'ici inédite en France.

    Découvrez la collection FumettiX des éditions Dynamite : le meilleur des fumetti érotiques réédité au format poche original !

  • Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin ! Vous connaissiez Rambo ? Eh bien voici Ramba, sa version féminine, pas moins énergique ni violente que son homologue masculin. Avec un petit quelque chose en plus : non contente d'être hyper sexy, Ramba est littéralement accro au sexe ! Et la brune incendiaire a trouvé un moyen efficace d'allier sa passion et son métier de tueuse à gage : d'abord, elle se sert des hommes et des femmes qu'elle traque comme des objets sexuels, et ensuite elle les tue ! Un redoutable page turner signé Marco Delizia et Rossano Rossi, et un petit monument de la BD érotique italienne, qui devait absolument être réédité ! Scénariste de bandes dessinées tous publics, Marco Delizia a usé de ce pseudonyme pour signer les scripts des 15 épisodes de Ramba, parus en Italie entre 1988 et 1989.
    Inspiré par l'oeuvre monumentale de Magnus, Rossano Rossi a fait ses débuts de dessinateur avec Ramba, série pour laquelle son travail soigné et son jeu de contrastes noir et blanc ont été unanimement salués.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Avec leurs jupettes à carreaux et leurs socquettes blanches, on leur donnerait le bon dieu sans confession. Erreur : elles ont des idées vicieuses plein la tête ! Gloria (le portrait de l'innocence) est masochiste, Laura (toujours très pieuse) se prostitue, Susy et Esther (élèves studieuses) sont lesbiennes, Julia (de famille bourgeoise) fantasme sur les Noirs, Marina (encore vierge) est voyeuse...

    D'origine espagnole, piliers de la revue El Vibora, Monica et Beatriz ont réalisé avec les « Pequeñas viciozas » une des rares séries érotiques conseillées par le Musée de la BD d'Angoulême dans sa bédéthèque idéale. Une série indispensable, enfin compilée en intégrale !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Artiste polyvalente, excitée par la bande dessinée, l'illustration et la photographie, Giovanna Casotto rend généralement hommage au glamour des années cinquante. Son oeuvre dessinée est très explicite, pornographique, mais jamais ne cède aux sirènes de la grossièreté du genre.

    Giovanna Casotto est célébrée depuis 2006 par les éditions Dynamite avec un succès qui ne débande pas. Les histoires courtes compilées dans Oh ! Giovanna !, dans Giovanna ! Si !, et dans Giovanna ! Ah !, sont parmi les plus récentes de sa production.
    Depuis 2013, Dynamite explore le passé de la sublime Giovanna et réédite ses premières histoires brèves, naguère publiées dans le magazine italien Selen, à partir de 1994, et traduites partiellement en français dans la défunte collection éponyme des éditions Vents d'Ouest.

    Après deux tomes de Giovannissima !, voici une troisième anthologie qui réédite les histoires en couleurs, traduites à nouveau de l'italien. Ce troisième opus conclut la réédition chronologique des sept albums de la collection Selen, en ajoutant parfois des récits inédits.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Scarlett et Lexi, deux jeunes femmes très sexy, ont grandi dans un monde où une pose lascive et un joli sourire suffi sent à leur assurer une vie confortable. Mais le jour où ce paradis américain est ravagé par une apocalypse zombie, les choses se compliquent pour elles. D'autant que ces zombies nouvelle génération ne se contentent pas de dévorer leurs proies vivantes : dotés de membres démesurés et d'une énergie sans limite, ils veulent aussi satisfaire leurs besoins primaires ! Désormais contraintes à la fuite et au monnayage de leur corps, Scarlett et Lexi vont devoir donner un peu plus qu'un joli sourire pour espérer survivre...
    UNE SAGA ZOMBIE PORN INSPIRÉE PAR THE WALKING DEAD ET THE LAST OF US, TOUT DROIT VENUE DES USA !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Lorsqu'on possède un corps de rêve, qu'on est une sacrée belle gonzesse mais que, surtout, on est nymphomane, que se faire prendre quatre heures de suite ne suffit plus, jusqu'où peut-on aller ?... C'est en somme la redoutable question que posent Cabezas et Muñoz - alias CoaX -, les auteurs du long récit qui forme l'ossature de cet ouvrage outrageant.
      Une vingtaine de récits courts, publiés dans le défunt magazine espagnol Kiss Comix, plus nymphomaniaques les uns que les autres, complètent le recueil. Ils sont tous mis en images par CoaX, l'un des nouveaux talents ibériques de la bande dessinée érotique.
     

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Molly Fredrickson est étudiante à l'université de San Diego. Ou plutôt, elle fait mine d'y étudier, car plutôt que réviser ses cours, elle n'aime rien tant que courir les garçons, débaucher ses amies et accumuler les expériences sexuelles... Livrée à elle-même depuis qu'elle a quitté le logis familial, la plus perverse des blondinettes passe de camarade en camarade, de colocataire en professeur, d'équipe de basket de foot, et confesse chacun de ses péchés dans les pages de son journal intime. À la fin du volume 4, on avait quitté Molly malheureuse d'être séparée d'Erica, sa confidente et partenaire de jeux lesbiens... Non seulement la belle héroïne retrouve sa promise, mais elle a aussi l'occasion de parcourir son journal intime. Une inversion des rôles troublante, puisque la conteuse des frasques sexuelles les plus délirantes devient la lectrice d'aventures au moins aussi folles !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    « Mes bandes dessinées sont érotiques ou pornographiques, peu importe. L'objectif est de satisfaire les dévoreurs d'images qui, comme moi, ont les mêmes fantasmes et veulent partager les mêmes émotions. » Giovanna Casotto.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.1

    Rebecca

    En apparence respectables, bourgeoises, toujours bien mises, les Hot Moms donnent libre cours à leurs fantasmes dès que les maris ont le dos tourné. Debbie, complexée depuis sa grossesse, est initiée au lesbianisme par ses voisines, au bord de la piscine municipale, et retrouve confiance en son corps... Sa voisine madame Whalen, quant à elle, s'offre tous les matins aux camarades de son fils sur le parking du lycée... Et quand on creuse un peu, on découvre une perverse derrière chaque mère de famille. Il s'en passe de belles, dans les quartiers résidentiels américains !
    Après le succès de Degenerate Housewives, Rebecca est de retour avec une nouvelle série déjantée, intégralement colorisée !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.2

    Rebecca

    • Dynamite
    • 21 Février 2019

    Rebecca remet le couvert avec de nouvelles aventures des « Hot Moms », ces mères au foyer américaines aux moeurs bien plus légères qu'il n'y paraît... Ce volume pénètre sans tabou l'intimité de deux familles BCBG. Carolyn, mère d'une grande ado sur le point de vivre le fameux bal du lycée, profite de ce que sa fille et sa meilleure amie essayent leur robe de soirée - et s'initient en secret au lesbianisme - pour s'occuper de leurs cavaliers, tout heureux de goûter aux charmes d'une cougar surexcitée... Debbie, quant à elle, succombe à la machination sexuelle d'une soeur perverse, et devient la soumise de jeux douteux, pour le plus grand plaisir des hommes du quartier...
    Toujours plus choc, toujours plus excitante : la saga « Hot Moms » n'a pas fini de vous étonner !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Giovanna Casotto est célébrée depuis 2006 par les éditions Dynamite avec un succès qui ne débande pas. Les histoires courtes compilées dans Oh ! Giovanna !, dans Giovanna ! Si !, et dans Giovanna ! Ah !, sont parmi les plus récentes de sa production et sont même inédites, pour le dernier titre cité. Depuis 2013, Dynamite explore le passé de la sublime Giovanna et réédite ses premières histoires brèves, naguère publiées dans le magazine italien Selen et traduites partiellement en français dans la défunte collection éponyme des éditions Vents d'Ouest. Un constat : le style est déjà là, solide, éclatant, en un mot BEAU. Bien vite en effet, Giovanna s'est mise en scène selon des poses bigrement désirables, dans des situations qui valorisent la chair, les volumes, les poils (nombreux) et les mo-ments d'extase (tout aussi nombreux).

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    À quoi peut bien aspirer une étudiante dont la préférence sexuelle est dirigée vers d´autres jeunes femmes ? Les rêves de Petra se nourrissent de chaudes scènes amoureuses où les godemichés en latex passent de mains en mains et de bouches en bouches.
    Pour ne rien arranger, le journal intime dans lequel elle consigne tout ceci est lu par Jennifer, la nouvelle élève dont elle est devenue la tutrice. Disons enfin que les deux luronnes vont se découvrir une amitié particulière et passer tout connement de la théorie à la pratique...



    Une bande dessinée qui ravira les fous d´uniformes, les fêlés de dildos et les férus de punitions trioliques.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Jeune femme libérée des années 1990, Serena s'initie aux amours épicuriennes et évolue sous l'oeil complice de Marco, son compagnon. Une chance que son intense (en)vie amoureuse se marie joyeusement aux désirs exacerbés des gens qu'elle rencontre, qu'ils soient fêtards sortant de boîte, pompiste ou gynécologue. Luca Tarlazzi, avec la maestria d'un artiste de la Renaissance, nous offre une peinture de l'Italie fin de siècle, exhibitionniste et décomplexée. Le moins qu'on puisse dire est que la Serena qu'il met en scène, sodomisée pour la première fois par un routard tchèque sur une plage naturiste, n'a pas froid aux yeux !
    Une compilation des tomes 1 et 2 dans une belle édition Canicule.
     

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Molly, lycéenne dans un institut catholique américain, livre le récit de ses initiations délurées, de découvertes bisexuelles en plans à trois.
    Se jouant des nonnes qui la surveillent jusque dans les toilettes du lycée, lieu de toutes les débauches, Molly entraîne ses camarades dans ses délires nymphomanes.
    Même soeur Jacqueline, la plus sévère des enseignantes, finit par être dépravée dans une scène d'orgie mémorable.
    Sans oublier, bien sûr, ce fameux beurre de cacahuète («peanut butter») que Molly donne à manger à ses conquêtes, après se l'être étalé où vous imaginez.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Oh ! Giovanna !

    Giovanna Casotto

    C'est dans la défunte collection Selen des éditions Vents d'Ouest que le nom de Giovanna Casotto a rapidement connu le succès en France. L'éditeur appartenant au Groupe Glénat a en effet traduit sept albums de Casotto entre 1996 et 2002. Des recueils de récits courts qui rendaient généralement hommage au glamour des années Cinquante avec des héroïnes charnues et charnelles, tracées à l'image de la dessinatrice. Puis, à l'arrêt de cette collection, c'est chez Dynamite que Casotto fit son retour en 2006. Toujours avec le même succès. Toujours, comme le relevait Bernard Joubert, « farouchement pin-up, tout en étant hard, toujours d'un réalisme saisissant, dans un noir et blanc sensuel rehaussé de couleurs, et saupoudré d'humour. » Dans une Italie encore marquée par une lourde mémoire catholique, Giovanna Casotto a été médiatisée et souvent conspuée pour les différents travaux qu'elle a réalisés, et continue de réaliser dans le domaine de l'érotisme. Car Giovanna est aussi illustratrice et photographe.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Sex in Italy, suite et fin !
    Rentrés de leur tour d'Italie déluré, Serena et Marco renouent avec de vieilles connaissances, l'occasion de s'adonner aux plaisirs échangistes. Mais nos deux tourtereaux ne sont pas du genre à prendre racine ! À la fête foraine, sur une aire d'autoroute, devant l'objectif d'un appareil photo ou sous les yeux d'un admirateur médusé, Serena profite de la chaleur estivale pour laisser s'exprimer ses pulsions exhibitionnistes, entraînant les hommes et les femmes dans son sillage humide. Sacrée Serena !
    Une compilation des tomes 3 et 4 de la célèbre saga érotique de Luca Tarlazzi  

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Hot moms T.3

    Rebecca

    Cette fois, l'auteur nous plonge dans le quotidien de deux familles américaines, dont on est loin, de soupçonner les vices au premier coup d'oeil... Janice, mère au foyer entièrement dévouée à son mari et aux activités des enfants, trouve une respiration dans les jeux vicieux et lesbiens que lui impose une nouvelle voisine, et bientôt tout le quartier...
    Chez Mary Ellen, la perversion monte encore d'un cran, et elle est héréditaire ! Entre sa fille Gina, enceinte et très (trop) proche de sa mère, elle-même qui ne manque pas une occasion de tromper son mari, et Mrs Burns, la belle-mère aussi nymphomane qu'autoritaire, c'est à qui sera la plus délurée ! Il s'en passe de belles, de l'autre côté de l'Atlantique ! Après le succès de Degenerate Housewives, Rebecca est de retour avec une nouvelle série déjantée, intégralement colorisée !

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    C'est dans la défunte collection Selen des éditions Vents d'Ouest que le nom de Giovanna Casotto a rapidement connu le succès en France. L'éditeur apparte-nant au Groupe Glénat a en effet traduit sept albums de Casotto entre 1996 et 2002. Des recueils de récits courts qui rendaient généralement hommage au glamour des années Cinquante avec des héroïnes charnues et charnelles, tracées à l'image de la dessinatrice. Puis, à l'arrêt de cette collection, c'est chez Dyna-mite que Casotto fit son retour en 2006. Toujours avec le même succès.
    Epuisés depuis plusieurs mois, Oh! Giovanna! et Giovanna! Si ! sont réimprimés en avril 2012, simultanément à l'occasion de la parution de la nouveauté : Gio-vanna! Ah!.

empty